Après l’immense succès virtuel de son tube PQR, le virevoltant Captain Brackmard revient avec J’télécharge si je veux.


J'télécharge si je veux – Captain Brackmard par captainbrackmard

Celui qui jouait le rôle du jeune Kader dans la très oubliable série Seconde B au début des années 1990 signe une charge musclée contre l’hyperpuissance des majors de la musique et leur discours anti-fraude. Comme toujours avec Captain, les paroles valent le détour et se suffisent à elles-mêmes : c’est à coups de rimes riches qu’il se torche avec Hadopi !

Attention, refrain déconseillé aux tympans vierges de toute chanson paillarde : « J’télécharge si je veux/ J’achète des disques si je veux/ T’as pas à me dire ce que je dois faire/ Va n… ta mère/ J’télécharge si je veux/ J’vais au ciné si je veux/ Quant t’as n… ta mère va n… ton père ».

Avec cet hymne à la liberté anticapitaliste, Brackmard dépasse Philippe Poutou sur le terrain de la subversion… que demande le peuple ? Ecoutez : « Quand tu sors un nouveau disque j’en suis tout ému/ J’m’en tape de prendre des risques du moment que je t’enc…./ Clic Clic t’es dégoûté tu pleures sur tes millions/ Moi j’ai la tr…/ J’vais te b… et en douceur et par le fi…  ».

Bon, une fois notre machine à biiiiiiips détraquée, on retient la violence polie de cette diatribe révolutionnaire : « Fuck la FNAC, j’veux pas être dans leurs bacs avec les p… de la Star’Ac/ J’leur pisse dans la ch… ».

Belle leçon d’insoumission aux diktats de la marchandise discographique, fût-elle dématérialisée et sponsorisée par Universal ou TF1. Un esprit de rébellion typiquement hexagonal que ce Captain Brackmard qui clame fièrement « Ouais mec j’suis français ! ».

Lire la suite