Quantcast
Home Monde Lech Walesa veut ramener la Russie à “50 millions d’habitants” !


Lech Walesa veut ramener la Russie à “50 millions d’habitants” !

Non et non, il n'est pas un génocidaire

Lech Walesa veut ramener la Russie à “50 millions d’habitants” !
Lech Walesa s'adresse à la foule avec les drapeaux de l'Union Européenne et de la Pologne à Gdansk, Pologne, le 10 octobre 2021 © Vadim Pacajev/Sipa USA/SIPA

Sur le papier, la Russie compte plus de 120 millions d’habitants. Sur le papier, ça pourrait laisser penser que l’ancien président polonais, fondateur de Solidarnosc, veut en exterminer 70 millions. Sur le papier…


En réalité, les choses sont un peu plus complexes. On oublie trop souvent que le nom complet de la Russie est Fédération de Russie. Cette fédération, en dehors de la Russie elle-même, compte une vingtaine de Républiques autonomes. Il y en a des très peuplées. D’autres plus petites. Plusieurs dizaines de millions d’habitants en tout !

Le Polonais rêve du démantèlement de la Russie

Enumérons en quelques-unes. Bachkortostan, Altaï, Bouriatie, Ingouchie, Daghestan, Tatarstan…

Des peuples d’origine asiatique, turque, azéri. Cela en fait du monde ! Et c’est à eux que pense Walesa quand il dit vouloir « ramener la Russie à 50 millions d’habitants ». Même si quand on fait les comptes, il voit un peu large.

A lire aussi : Le poids des morts, le choc des photos

Ramener la Russie à 80 millions d’habitants serait plus juste. Dénonçant l’invasion de l’Ukraine, Walesa montre que l’expansionnisme russe est une constante séculaire. Tous ces peuples, sans compter les autres minorités nationales qui sont également sous la coupe de Poutine, ont été asservis par les Tsars. Staline a parachevé leur travail. Poutine en est le continuateur.

Pour Walesa, toutes ces populations doivent être libérées de l’emprise russe. Et la Russie ramenée à ce qu’elle devrait être, c’est-à-dire à la seule Russie. Du temps des Habsbourg, on appelait l’Autriche-Hongrie la prison des peuples. Du temps de Poutine, c’est le cas avec la Fédération de Russie.

Au 16e siècle, Ivan le Terrible régnait sur un petit royaume appelé la Moscovie. Sa taille était réduite et il n’était guère dangereux. Puis Ivan se proclama tsar de toutes les Russies. C’est à cette époque que commença l’expansionnisme russe. Walesa plaide seulement pour un retour à la Moscovie.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Fin de partie
Next article «Sel», de Jussi Adler Olsen: la neuvième enquête du Département V
est journaliste et essayiste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération