Dans un récent éditorial, le journal appelait à des sanctions contre l’intellectuel de droite


Le Monde demande dans son éditorial du 2 octobre que des « sanctions lourdes » soient prises contre CNews et Éric Zemmour. Tronquant les propos de ce dernier, utilisant les adjectifs les plus sombres (abject, raciste, multirécidiviste, haine, etc.) – qui sont d’ailleurs ceux que le quotidien n’utilise qu’avec la plus extrême parcimonie quand il s’agit de certains individus criminels dont il peine même à indiquer les prénoms – Le Monde veut la peau de Zemmour. Il n’est pas le seul.

Calimero Zemmour

France Inter aussi veut la peau de Zemmour. Sonia Devillers l’a ouvertement réclamée au président du CSA, lors d’un tout récent entretien. Rokhaya Diallo réclame la peau de Zemmour, avec des trémolos dans la voix quand elle s’adresse à Christine Kelly. Daniel Schneidermann aussi veut la peau de Zemmour, mais ce n’est pas nouveau. Le journal Libération veut la peau de Zemmour. Certains Conseils départementaux réclament la peau de Zemmour. Bref, à l’heure où l’on discute du bien-fondé ou non de la chasse à courre, tous les plus « farouches partisans du débat démocratique » sonnent l’hallali et veulent voir la peau de Zemmour leur servir de descente de lit. 

En vérité, à l’instar du « pur » sociologue Saint Just de Geoffroy de Lagasnerie, tout ce petit monde veut « reproduire un certain nombre de censures dans l’espace public, un espace où les opinions justes prennent le pouvoir sur les opinions injustes ». Aux justes et aux purs, il faut des figures contraires, des monstres qui justifient l’opération de décapitation des têtes qui dépassent. Zemmour remplit ce rôle.

A lire ensuite, Anne-Sophie Chazaud: Débat public: l’intolérance crasse de Geoffroy de Lagasnerie

Il a été rappelé dans ces colonnes que Zemmour, tout outrancier qu’il puisse être, dit des choses qui sont parfois difficiles à contredire. Il dit ce que certains Français vivent tous les jours. Ces Français-là excusent le ton polémique du bretteur parce qu’ils ont l’impression que quelqu’un dans les médias parle enfin de la réalité. C’est la raison pour laquelle la chaîne CNews

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite