On tient enfin le terroriste que la France n’attendait plus


Mais ça faisait tellement de temps qu’on l’attendait cette incarnation de la haine des musulmans, enfin on le tient ce messie jambon-beurre!

Alors évidemment, fautes de grives on mange des merles, il n’a pas la prestance d’un commando de jeunes identitaires à la nuque bien dégagée et au salut tourné vers le ciel, il n’a pas la fougue d’une bande de citoyens lambda sortant avinés d’un bar-tabac pour perpétrer une ratonnade à la Dupont-Lajoie, il n’a pas le secret des cagoulés qui œuvrent dans l’ombre pour planter chaque jour des coups de couteaux dans le vivre-ensemble si chers à tous ceux qui confondent cette notion fourre-tout avec le bien commun, la République.

Non, il a 84 ans, semble être bien allumé, mais au moins, il a le mérite d’avoir appartenu – tenez-vous bien, quelle aubaine ! – au FN et même (là, c’est la baraka) tête de liste à une élection! Même Yassine Belattar n’en espérait pas tant !

A lire aussi: Le « jambon-beurre », le sandwich de tous les Français ?

Et c’est ainsi que ce vieil abruti cristallise dans sa petite personne toute l’islamophobie de France, et peut-être même – n’hésitons plus – une internationale islamophobe.

Un acte isolé ? Pensez-donc ! Déjà son appartenance politique (ancienne et fugace) permet de démasquer le RN (vous savez, ce « vrai visage » que Laurent Joffrin, le Jean Moulin subventionné, s’acharne à retrouver au fil de ses chroniques dans Libé).

Mais bien plus, derrière ce mec qui veut incendier une mosquée se trouvent (je vous le fais en vrac et je vous en mets un peu plus, ça ira ?) Zemmour bien sûr, les discours « rances et nauséabonds » d’une « certaine » France fatalement raciste et prompte à stigmatiser tout ce qui touche de près ou de loin l’Islam, les Français eux-mêmes qui, c’est Omar Sy et Kassovitz qui l’ont dit, ne sont pas francs du collier avec leurs compatriotes musulmans, les sorties scolaires d’où pourraient être bannis les « mamans voilées » au profit de simples « mères » têtes découvertes, les médias qui se complaisent à cracher toujours plus sur LE musulman en osant relayer notamment des actes de déséquilibrés qui auraient crié Allah Akbar alors que ça n’a rien à voir.

A lire aussi: Yassine Belattar: l’entrepreneur identitaire près du dépôt de bilan

D’ailleurs à propos de déséquilibrés… Il ne le serait pas un peu le papy pyromane et raciste? Ah ben non, il ne peut pas, déjà il incarne à lui seul tout ce que la France est capable de faire aux musulmans donc il ne peut pas – en plus – être un peu marteau. D’ailleurs c’est bien simple, l’avez-vous vu avec un entonnoir sur la tête au moment où il a tiré ? Non ? Bon, vous voyez bien.

On a le droit à son CV en boucle depuis hier, c’est tout juste si on n’a pas son adresse et son numéro de carte bleue.

Sinon les victimes? Et bien pas de noms ni de visages qui circulent. Elles n’ont sans doute que peu d’intérêt, effacé derrière l’acte lui-même, fait-divers immonde mais fait-divers transformé, érigé en acte politique.

On le tient notre « djihadiste jambon-beurrre ». Alléluia!

Lire la suite