Plus que tout expert, tout ministre de l’Education ou toute réforme politique, relever l’école républicaine implique le redressement moral et l’implication de chaque instant des professeurs


Chers futurs enseignants. En ce jour où nous célébrons votre remise de diplôme, l’examen vient d’être reporté à cause d’une une fuite générale des sujets. Cet événement n’est qu’une des nombreuses manifestations de l’effondrement de notre système éducatif et du système social dans tous les domaines.

A lire aussi : Bac 2019: le niveau baisse, la température monte

En vous observant ce soir si élégants, si souriants, jeunes et plein d’énergie, je me demande si vous parviendrez à garder cet optimisme intact quand, tout juste diplômés, vous serez confrontés aux bas salaires, au manque de respect pour votre profession, à l’indifférence des élèves, aux parents qui prennent toujours le parti de leurs enfants même si c’est à leur détriment, aux pressions et humiliations de toutes sortes. Votre motivation sera durement mise à l’épreuve. Et pourtant, demandez-moi de vous citer la liste des professions les plus précieuses à mes yeux. Je vous répondrai : professeur, médecin, avocat, juge, ingénieur, professeur encore. Demandez à tous les parents du monde ce qu’ils souhaitent pour leurs enfants, ils vous répondront la même chose.

Le sacerdoce du professeur

Divers ignorants se proclament aujourd’hui public relations ou managers, des animateurs de télévision incultes se disent journalistes, des chanteurs sans voix se prennent pour des artistes, sans parler des consultants en tout genre, des back-office administrators, des events coordinators, marketing consultants, personal assistants, portfolio managers, product designers… J’en passe, et des meilleurs. Derrière les titres ronflants se cachent souvent des imposteurs qui pensent qu’une réputation peut se gagner en une nuit, qui ont abandonné leurs études faute de persévérance et qui changent de métier comme de chemise… N’oubliez jamais : personne ne peut s’autoproclamer professeur, médecin ou juge. Soyez fiers de votre profession qui ne s’acquiert que par le travail, le sacrifice et la maîtrise de soi.

A lire aussi : Liliane Lurçat (1928-2019) contre les idéologues du pédagogisme

Ne laissez pas quelques arrogants, imbus d’eux-mêmes, grossiers personnages, propriétaires de plusieurs appartements, restaurants, entreprises, jet privé ou voitures de luxe vous donner des leçons sur le succès : vous êtes des Professeurs et ils ne sont que des propriétaires de mètres carrés !… Ils essaient de dénigrer votre profession ? N’oubliez jamais que vous en êtes les gardiens. Si obtenir le titre de professeur demande beaucoup d’efforts, le porter et le défendre demande plus d’efforts encore.

Avoir l’estime de soi et des autres

Soyez vigilants sur votre comportement en dehors de votre établissement, pensez à votre tenue, à votre attitude, aux relations avec vos collègues, avec les élèves et leurs parents. Si vous vous rabaissez à vos propres yeux, les autres vous regarderont de haut. Soyez fiers, confiants, prêts à apprendre et à progresser toute votre vie, parce que vous êtes des Professeurs ! Aimez vos élèves ! Faites leurs découvrir le trésor qu’ils portent en eux et dont ils ignorent le plus souvent l’existence. Obtenez le meilleur d’eux. Faites grandir leur estime de soi. Ne leur donnez pas de bonnes notes s’ils ne les méritent pas, mais donnez-leur toujours la possibilité de s’améliorer.  Reconnaissez et respectez leurs efforts. Montrez-leur que la réussite s’acquiert par le travail.

A lire aussi : Chers stylos rouges, ne vous trompez pas de combats!

Ne tuez pas en eux le désir d’apprendre. L’autorité ne se gagne pas par une sévérité excessive ou par des décisions arbitraires, mais par un contrat passé sans ambiguïté avec vos élèves. Encouragez les meilleurs d’entre eux, ils pousseront les autres à travailler dur et à devenir meilleurs à leur tour. Donnez-leur la chance d’être les meilleurs.

Les professeurs, maillons essentiels du lien national

N’essayez pas de devenir l’ami de vos élèves. Définissez les règles et posez les limites dans votre classe, les ficelles sont dans vos mains parce qu’ils sont vos élèves et que vous êtes leur Professeur. N’oubliez pas que vous enseignerez l’une des matières les plus importantes; vous passerez plus de temps avec vos élèves que tous les autres professeurs. Votre influence sur eux n’en sera que plus forte. Soyez conscients de cette responsabilité. En tant que professeur de lettres vous êtes les gardiens de notre langue et de notre culture.

Enseignez aux élèves l’amour de ce pays. Vous entendrez parfois des professeurs conseiller à leurs élèves de quitter le pays, les persuader qu’une scolarité brillante est un passeport pour l’expatriation. Inversons la perspective. Dites à vos meilleurs élèves qu’ils doivent rester ici, parce qu’ils peuvent contribuer au redressement de ce pays. Donnez-leur une mission dans la vie: lutter contre le bourbier dans lequel nous nous enfonçons. Inculquez-leur le sens des responsabilités, dites leurs qu’eux seuls peuvent remettre ce pays sur pieds. Essayez ! Vous verrez ! Ils vous écouteront parce que vous êtes leur Professeur!

Se relever de la faillite morale

Soyez assurés que les graines de la réforme morale, économique, politique, culturelle de ce pays poussent au sein des familles, mais aussi dans votre classe, et précisément dans les classes de lettres ! Alors soyez des modèles pour vos élèves. Entrez en guerre contre toutes les starlettes, les chercheurs d’or, les chanteurs, les mannequins, les businessmen et battez-les ! Devenez leur boussole, un phare dans leur vie ! Pour mener cette guerre, vous avez 45 minutes par jour, 5 jours par semaine, et ce n’est pas rien !… Vous ne gagnerez que si vous rendez votre matière intéressante, passionnante. Vous ne réussirez que portés par l’amour de votre métier, grâce à l’étendue de votre savoir et grâce à votre engagement.

Ceci, les élèves sauront le reconnaître, sans se tromper.

Certains de vos collègues ne préparent pas leurs cours, d’autres ne font rien et touchent leur salaire. Ignorez la médiocrité autour de vous et ne cédez pas ! Que votre classe soit une oasis dans le désert de la connaissance, un point lumineux dans l’obscurité, un sens dans le non-sens.

Restaurer l’autorité de l’école

Vous avez une mission : si vous parvenez à restaurer l’autorité de l’école et du savoir – ce qu’aucune loi ne pourra jamais faire car seul l’enthousiasme des professeurs le peut – les obstacles à un avenir meilleur tomberont comme des dominos… Des classes de langue et de lettres aux réformes économiques ! Des classes de langue et lettres pour lutter contre la corruption ! Des classes de langue et de lettres au cosmos!

Votre pouvoir est immense et votre tâche est d’une importance stratégique. Voilà la différence entre vous et les différents gestionnaires, consultants, coordonnateurs, administrateurs et autres experts en tout genre…

Entre leurs mains les projets, les restaurants, les avions, les babioles… Entre les vôtres l’avenir de ce pays. N’oubliez jamais : vous êtes le Professeur.

Ce discours a été prononcé par Rajna Dragicevic le 19 Juin 2013, pour ses élèves, jeunes diplômés de langue et littérature serbe. Rajna Dragicevic est professeur à la faculté de Philologie, Université de Belgrade. Il résonne singulièrement aux oreilles françaises.
(Traduit par Edouard de Pommerol)

Lire la suite