Quantcast
Home Édition Abonné Radio Alpha


Radio Alpha

Alpha Blondy met une sale ambiance lors de son passage sur France inter

Radio Alpha
D.R.

La superstar du reggae avait-elle fumé de la mauvaise gandja au petit déj’? Quant à Charline Vanhoenacker, est-on absolument certain qu’elle n’agace que les fachos?


Lors de son dernier billet, Charline Vanhoenacker a indiqué qu’elle n’avait « pas prévu de pot de départ », mais a invité les auditeurs à se « rapprocher de la fachosphère qui [avait] mis le champagne au frais ». Après huit ans de chroniques aux frais du contribuable, l’humoriste a été remerciée de la matinale de France Inter. Elle conserve cependant son émission de 17 heures, « Par Jupiter ! ». C’est là que, pour finir la saison en beauté le 23 juin, elle invite le chanteur engagé Alpha Blondy. Une mauvaise idée. 

À lire aussi, du même auteur: La droite et France Inter: syndrome de Stockholm?

De retour d’un pèlerinage à La Mecque, plus allumé que jamais, la star de 69 ans multiplie les allusions au « Créateur », sans que cela agace la plupart des habituels bouffeurs de curés présents. Et quand Vanhoenacker demande au reggae-man ivoirien pourquoi la menace djihadiste se rapprochant d’Abidjan ne l’inquiète pas, elle s’entend répondre : « Il faudrait déjà demander qui arme les djihadistes. Les djihadistes qui s’appellent Jean-Claude ou François, c’est pas des djihadistes, c’est des mercenaires ! » Un ange passe. Le grand sage poursuit alors son analyse : « Qui a bombardé la Syrie, la Libye ? À qui profite ce djihad à la con ? » Des rires gênés se font entendre. « Les Africains ne veulent plus de la présence militaire française. […] Tous les présidents frileux [de l’Union africaine] courent tout de suite attraper le pantalon de la France, ça arrange la France, ça arrange les États-Unis ! » Consciente qu’un manque de maîtrise de l’antenne peut compromettre sa carrière, notre animatrice propose de passer à un sujet plus « cool », maintenant que la France vient de prendre « sa dérouillée ». Quand son invité affirme que ce qu’il vient de dire est déjà « très cool », elle tente dans un rire nerveux une dernière blague : « Oui, l’Élysée a appelé, et a trouvé ça très cool ! » 

À lire aussi, Gabrielle Périer: La révolte des moches

D’un côté, celui qui s’est toujours présenté comme le défenseur de la paix et des miséreux, mais dont l’efficace propagande a tout pour plaire aux Russes du groupe Wagner ; de l’autre, celle qui n’agace peut-être pas que les fachos.

Été 2022 – Causeur #103

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Canicule à l’Assemblée nationale: elle va s’y consumer!
Next article Infantilisation et culpabilisation sont en bateau, Olivier Véran tombe à l’eau
Rédacteur en chef du site Causeur.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération