Quantcast
Home Édition Abonné Avril 2022 [Nos années Causeur] L’Escale


[Nos années Causeur] L’Escale

"Causeur" n'a toujours pas été remplacé

[Nos années Causeur] L’Escale
Renaud Camus © Hannah Assouline

À l’occasion de ce centième numéro de Causeur, l’écrivain Renaud Camus a tenu à nous adresser quelques mots…


C’est avec grand plaisir que je contribuerai de quelques paragraphes au centième numéro de Causeur, pour rendre hommage à tant de persévérance, d’intelligence, d’ouverture d’esprit, d’intelligence et de succès. La date de cette célébration n’arrange personne, néanmoins. On nous dit qu’on peut écrire ce qu’on veut. Très bien, mais écrire ce qu’on veut, en France, au tout début du printemps 2022, c’est écrire sur de l’eau, tant notre situation paraît instable.

Ce qui va advenir semble bien clair, il est vrai. Cependant c’est tellement horrible, tellement définitif, tellement final pour notre pays et pour notre peuple, qu’on ne peut contraindre sa sensibilité à l’accepter tout à fait et qu’on espère, contre toute raison, que quelque chose va subvenir qui l’empêchera : une révélation, une illumination, un réveil, une révolte, un grand refus. Pour changer le cours des événements mieux vaudrait s’en remettre à soi-même, bien sûr, plutôt qu’au sort ou à la chance – d’autant qu’ils ne se sont pas montrés particulièrement serviables, jusqu’à présent. Cependant nos efforts n’aboutissent guère. Peut-être l’ennemi est-il trop fort. En ce cas nous sommes déjà morts. Mais l’on peut toujours se tromper. L’erreur est la seule espérance du pessimiste conséquent.

A lire aussi, Driss Ghali: Le grand remplacement tuera la diversité du monde!

J’aime mieux célébrer Causeur, et d’autant plus volontiers que le magazine tient une place considérable dans ma petite famille. On en guette l’arrivée dans la boîte. On s’en dispute la première lecture. On en discute à la veillée. Ses effets sont aussi divers que lui-même : c’est à lui que je dois non seulement Bérénice Levet, Olivier Rey, Françoise Bonardel et tant d’autres, mais d’avoir été traîné à la gare de Stuttgart à cause de Luc Rosenzweig, d’avoir fait étape au cinéma Eden de La Souterraine en nageant vers la Norvège derrière Jérôme Leroy, d’avoir chassé les Flandrin qui se décollent dans des églises de Nîmes, suivant des pistes ouvertes par Pierre Lamalattie, ou de ne pouvoir plus faire escale, entre ma lointaine campagne et Paris, qu’à L’Escale, à Déols, le restaurant le moins paritaire de France, parce qu’Emmanuel Tresmontant a établi une fois pour toutes, entre les fidèles de la Patronne, qu’on ne pouvait s’arrêter que là, parmi les routiers.

Me permettrez-vous d’évoquer, en guise de contribution à un travail du deuil, une des figures les plus inattendues de votre lectorat, dont je suis sûr pourtant qu’il n’en manque pas : je songe à ma très chère amie Jeanne Lloan, institutrice longuement communiste – elle a sa place dans le Maitron –, et passée de là à Causeur, un peu sous mon influence, si ce n’est pas trop me vanter. Elle vient de mourir à 87 ans, et à mon grand chagrin. Elle habitait un lotissement de Fleurance, au bout de la rue Arnaud-de-Meyrenx, vous connaissez peut-être. Chaque mois elle vous guettait au portillon de son petit jardin, comme elle avait fait plus tôt pour Aragon, ou Pierre Daix. Élisabeth Lévy fut son ultime Elsa (je ne dis pas « Triolet »). Paix à son âme ardente, gloire à la vôtre.


En kiosques, notre numéro 100. Retrouvez les souvenirs d’Alain Finkielkraut, Elisabeth Lévy, Marcel Gauchet, Philippe Caubère, Natacha Polony et beaucoup d’autres…

Avril 2022 - Causeur #100

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Encore une nouvelle chaîne info lancée au Royaume Uni
Next article Panique chez les wokes: Elon Musk a acheté Twitter
Écrivain.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération