Dans le golfe de Riga, l’île de Kihnu est un Disneyland pour féministes


En dépit de notre histoire sombre de domination patriarcale, vous serez heureux d’apprendre que l’Europe a quelque raison de relever la tête. Elle compte en effet, dans une petite île au large de l’Estonie, un matriarcat !

Le « dernier matriarcat d’Europe » – car nous savons qu’« avant », aux temps bienheureux de l’égalité primitive, il en existait beaucoup – subsiste à Kihnu, dans le golfe de Riga, sous la forme d’une société de vieilles dames pauvres arborant des jupes colorées et jouant du violon.

Remis au goût du jour par une photographe

C’est la photographe norvégienne, Anne Helene Gjelstad, qui a remis au goût du jour l’intérêt pour Kihnu, classée en 2008 au patrimoine immatériel d

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite