Sur les réseaux sociaux, la nouvelle génération accuse le chanteur de racisme, mais passe tout au footballeur du Real Madrid.


Ce serait un bon titre pour un western spaghetti. Mais ce film là est simplement français. 

Matt Pokora est chanteur de son métier. Il lui arrive aussi de rigoler. Ainsi il a posté une vidéo où on le voit se moquer de la chevelure noire et crépue de sa belle-fille Violet, dix ans : « C’est comme le COVID-19 ». La gamine sourit et sa mère s’en amuse. Aussitôt sur les réseaux sociaux, on hurle au racisme.

capture1

Karim Benzema est footballeur. Il lui arrive aussi de rigoler. Il a traité un de ses contacts qui a la même couleur de peau que la petite Violet, de King Kong. Immédiatement, il a été félicité pour cette charmante plaisanterie. 

Pourquoi cette différence de traitement ?

A lire aussi: Antoine Griezmann n’est pas raciste, lui

Un rapide coup d’œil sur les fiches d’état civil des deux hommes vous permettra de comprendre. Pokora est né à Strasbourg, ville quelconque et ordinaire, d’un père polonais et d’une mère alsacienne. Une origine on ne peut plus douteuse… Enfant il a été scolarisé dans un établissement nommé « La doctrine chrétienne ». C’est définitivement accablant. En plus il porte un prénom, Matt, emprunté à une affligeante série américaine.

Karim Benzema est né dans une banlieue de Lyon, ce qui est évidemment beaucoup plus chic que Strasbourg. Ses parents sont algériens : ça atteste de son origine aristocratique. Il porte un prénom rare et raffiné. S’appeler Karim vaut tous les quartiers de noblesse. Sa vie est riche et animée contrairement à celle, d’une platitude consternante, de Pokora. Courageux et fier il avait pour principe de ne jamais chanter la Marseillaise avant un match. Il a bien le droit d’être patriote, Karim, et de préférer l’hymne algérien non ? Le footballeur est, et c’est tout à son avantage, doté d’un caractère primesautier. Il a titillé un de ses camarades de l’équipe de France avec une sex tape. Il a bien le droit de se détendre et de faire mumuse après un match épuisant. La justice française, raciste et islamophobe, n’a pas été de cet avis et l’a mis en examen.

Voilà qui est clair maintenant ? Pas tout à fait car il manque un détail. Matt Pokora est affligé d’une maladie de la peau qui le rend encore plus repoussant : il est leucoderme !

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite