Home Édition Abonné Avril 2019 Jean-François Colosimo: “La France est impensable sans le catholicisme”


Jean-François Colosimo: “La France est impensable sans le catholicisme”

Entretien avec l'historien, théologien et directeur des éditions du Cerf

Jean-François Colosimo: “La France est impensable sans le catholicisme”
Jean-François Colosimo. ©Hannah Assouline/Opale via Leemage

Entretien avec Jean-François Colosimo, historien, théologien et directeur des éditions du Cerf, auteur d’Aveuglements: religions, guerres, civilisations.


Peut-on selon vous parler de « cathophobie » en France ?

Non. Cette idée relève d’une forme de concurrence victimaire et de rivalité mimétique avec les juifs et les musulmans. Une frange identitaire a pris cette option, mais son poids réel chez les catholiques est inversement proportionnel à sa présence sur le terrain. Vous ne croisez pas dans les paroisses ces cathos identitaires. Leur conception religieuse, muséale, est un repli sur le « blanc manteau d’églises » de la France millénaire – en oubliant au passage que nous devons les cathédrales à un mouvement de foi et pas à un souci de conservation du patrimoine.

Les catholiques pratiquants sont néanmoins minoritaires.

La France n’est plus seulement catholique, certes, mais elle est impensable sans le catholicisme. Et c’est un chrétien orthodoxe qui vous le dit. Il y a une érosion de la pratique, mais le catholicisme garde une importance politique, économique et sociale qui n’a aucun équivalent dans les autres confessions. Si demain les écoles, les maisons de retraite et les associations caritatives d’inspiration chrétiennes et en premier lieu catholiques cessaient de tourner, l’État français se trouverait face à un abîme budgétaire insurmontable. Le catholicisme garde également des réseaux médiatiques tout à fait significatifs.

A lire aussi: Et si les catholiques ne tendaient plus l’autre joue?

Comment expliquer selon vous la hausse impressionnante des atteintes aux lieux de culte chrétiens ?

Il y a un élément matériel. Le tissu catholique était très maillé [51 000 lieux de cultes catholiques, en service ou non, au 4 janvier 2019, selon l’Observatoire du patrimoine religieux, NDLR]. Il est touché par la désertification des zones rurales. Des églises ferment et sont exposées au vandalisme. Il y a aussi, en parallèle, un effondrement culturel en France, un climat de grande violence, une rupture sociétale. Une partie de la population est larguée et peut se tourner contre les lieux de culte, qui ont été désignés comme des cibles.

Par qui, et de quelle manière ?

Le vandalisme envers les églises, mosquées ou synagogues est le signe d’une perte du sens du sacré, qui a des racines profondes. Le statut du fait religieux est dévalorisé depuis très longtemps. Une mauvaise conception de la laïcité le réduit à un obscurantisme, sur fond de haine du passé et d’acceptation de la violence. C’est la profanation des tombeaux des rois de France à Saint-Denis, en 1793[tooltips content=”Jean-François Colosimo revient dans son dernier livre sur cet épisode macabre de la Révolution française. Aveuglements, Le Cerf, 2018.”]1[/tooltips].

Comment doivent réagir les catholiques, selon vous ?

Un chrétien ne peut pas s’étonner d’être mal compris ou rejeté. Il y a, au fond, une relation antithétique entre l’Église et le monde. Plus concrètement, quand le père Hamel est assassiné [à Saint-Étienne-du-Rouvray, 26 juillet 2016, NDLR], la Conférence des évêques appelle à accueillir les musulmans à la messe le dimanche suivant. Les pouvoirs publics sont tétanisés, redoutant des représailles, et c’est l’Église qui assume le travail de paix civile.

Aveuglements - Religions, guerres, civilisations

Price: 22,90 €

19 used & new available from 12,30 €

Avril 2019 – Causeur #67

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Faut-il vraiment jeter l’euro avec l’eau du bain?
Next article Notre-Dame ne sera plus jamais Notre-Dame
Journaliste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération