Les féministes britanniques vont enfin pouvoir commander une bière au comptoir de leur pub préféré sans se sentir discriminées.


Grâce à l’association de consommateurs Camra (« Campaign for Real Ale »), le Great Beer Festival de Londres a proscrit « toutes les boissons avec un nom ou une imagerie sexiste ». Du 6 au 10 août, les bières Legover, (« jambe en l’air »), Piddle in the Hole (« pipi dans le trou ») et Old Growler (« vieille chatte ») n’ont donc pas eu droit de cité.

Soixante millions de castrateurs…

Cette débauche de bons sentiments cache un plan marketing bien rodé pour plaire aux dames. D’après les chiffres officiels, seuls 17 % des femmes consommeraient de la bière et 68 % renonceraient au breuvage malté à cause de certaines appellations olé olé ou d’étiquettes exhibant de généreuses paires de seins.

A lire: Féministe, antiraciste, égalitaire : la France vers le meilleur des mondes

Évidemment, les féministes se réjouissent de la censure : « Je suis sûre que nous aurons les réactions habituelles sur le fa

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2019 - Causeur #71

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite