Une statue de Sainte Marie-Madeleine nue détruite, car jugée indécente


Marie-Madeleine aura vraiment tout vu.

Début août, le premier témoin de la Passion et de la résurrection du Christ – si l’on en croit les Évangiles – a été victime d’une profanation en règle. Sur les terres provençales où elle a fini ses jours, la sainte était depuis cinq ans honorée au sommet du massif de la Sainte-Baume, dans la chapelle du Saint-Pilon (Var) par une statue de plâtre signée José Silva da Fonseca.

Une œuvre brisée en plusieurs morceaux. Les coupables ? Des iconoclastes, au sens littéral du terme, puisque ces tristes sires « ont laissé un mot disant qu’ils n’acceptaient pas qu’une grande sainte comme sainte Marie-Madeleine soit représentée de telle manière », a déclaré à France Bleu le frère dominicain Patric

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2020 – Causeur #82

Article extrait du Magazine Causeur

Daoud Boughezala
est journaliste.
Lire la suite