Le samedi 29 août dans l’après-midi, deux militants de la Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA) se sont introduits sans autorisation dans les locaux de Valeurs Actuelles.


Dans une vidéo diffusée en direct sur Facebook lors de l’intrusion, le leader du mouvement, Egountchi Behanzin, a dénoncé « l’incitation à la haine anti-noirs » que représente à ses yeux la publication par l’hebdomadaire d’une fiction racontant la traite négrière en Afrique, accompagnée de dessins de la députée Danièle Obono en esclave. Dans cette vidéo, on pouvait voir Behanzin feuilletant le numéro du magazine contenant la fiction en la commentant : « Voyez comment la haine anti-noirs représente Danièle Obono en esclave. À un moment, il faut réagir […] Nous sommes là mais les lieux ont été désertés à notre arrivée […] ils sont lâches », poursuit-il. 

Quand dans un tweet la rédaction a dénoncé une intrusion « en toute illégalité », Egountchi Behanzin a répondu, agacé : « Selon les fachos de Valeurs Actuelles : on n’a plus le droit de pousser la porte de leurs locaux si on n’est pas un homme rose ?! C’est par ce genre de réflexion atavique que l’on reconnaît les héritiers intellectuels des esclavagistes enfarinés du XVIIIe siècle, leur si cher siècle d’or ». En juin dernier, le journal avait consacré un reportage sur la LDNA et son chef Sylvain Afoua, alias Egountchi Behanzin.

Panafricanisme

La LDNA aurait été créée début 2018 avec comme objectif de lutter pour les droits des Africains et de leurs descendants (afrodescendants), partout dans le monde et sous la bannière du panafricanisme. Très vite le mouvement s’est fait connaître à la suite de plusieurs actions très médiatisées, notamment par le biais des réseaux sociaux. Sylvain Afoua, fondateur et leader du mouvement, se fait appeler Egountchi Behanzin en hommage à l’avant-dernier roi d’Abomey (1889-1894), célèbre pour sa résistance à la colonisation de son royaume par la France.

A lire aussi, Elisabeth Lévy: Concours de beauté morale contre «Valeurs Actuelles»

Âgé de 31 ans, Egountchi Behanzin serait déjà défavorablement connu des services de police (voir ici et ici). Après son passage à la rédacti

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
@imamette
Lire la suite