En mettant à l’honneur la figure du colonel Picquart, Roman Polanski a fait un choix judicieux. Le Français moyen se reconnaît dans cet officier aux préjugés antisémites devenu le défenseur du capitaine juif persécuté.


 

Aussi étrange que cela puisse paraître, J’accuse de Roman Polanski est presque le premier film français sur l’affaire Dreyfus. Presque, car en 1899, Georges Méliès a consacré un « docudrame » de 11 minutes à l’Affaire, à l’occasion du procès de Dreyfus devant le conseil de guerre à Rennes. Depuis, il y a eu un certain nombre de films américains ou anglais – et même un allemand – ainsi que quelques téléfilms français, mais le cinéma hexagonal ne s’est plus saisi de l’Affaire, comme si celle-ci était toujours un sujet brûlant. Cela rend le choix de Roman Polanski encore plus intéressant.

Ce choix repose sur une série de partis pris dont le résultat, si ce n’était l’intention, inverse la logique de l’événement historique. Si l’affaire Dreyfus divisait la France en laissant des blessures profondes, le film J’accuse tente de la transformer en source de fierté collective et en vecteur de l’unité nationale. Le pivot de ce tour de force est le choix de faire du colonel Picquart, superbement interprété, voire incarné par Jean Dujardin, le héros de l’œuvre.

Picquart, un héros « normal »

Cela n’avait rien d’évident. Plusieurs protagonistes de l’Affaire sont dotés de courage, de probité et de ténacité, et Polanski avait l’embarras du choix. Il aurait évidemment pu se fixer sur le capitaine Dreyfus. On sait maintenant, notamment grâce à la biographie monumentale de Vincent Duclert, que loin d’être la victime passive et dépassée des événements, Dreyfus était tout à fait à la hauteur de l’affaire qui a pris son nom.

J'accuse, Roman Polanski, 2019
J’accuse, Roman Polanski, 2019

Dans l’esprit du temps, et pour apaiser certaines colères vindicatives, Polanski aurait pu choisir une héroïne – Lucie Dreyfus, la femme du capitaine. Son rôle

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite