Home Médias Tueries aux Etats-Unis: les jeux vidéo présumés innocents


Tueries aux Etats-Unis: les jeux vidéo présumés innocents

Tueries aux Etats-Unis: les jeux vidéo présumés innocents
Tournoi de "Counter strike" Utrecht, Pays-Bas. Auteurs : Ro/action press/Shutter/SIPA Numéro de reportage : Shutterstock40534812_000008

Quitte à tronquer les discours de Trump, certains médias refusent de s’interroger sur la responsabilité des jeux vidéo dans la propagation de la violence. La circulation des armes serait donc seule en cause dans les tueries de masse. Circulez…


« Il nous faut mettre un terme à la glorification de la violence dans notre société, présente notamment dans les jeux vidéo sinistres et atroces ». Cette phrase de Donald Trump a eu l’effet merveilleux, quoique fort insuffisant à mon goût, de faire perdre 4 milliards de dollars en une journée à l’industrie du jeu vidéo.

Cette information elle-même est présentée d’une manière qui mérite d’être commentée :

« Donald Trump s’en prend aux jeux vidéo :  l’industrie du jeu perd 4 milliards de dollars en une journée »

J’ai déjà montré ici que l’expression « s’en prendre à » renvoie toujours, dans le langage médiatique, à une réaction épidermique et illégitime.

Variante :

« Trump se défausse-t-il sur les jeux vidéo ? »

La conclusion du débat est laissée au journaliste spécialiste des nouvelles technologies et du numérique (le geek de l’équipe, donc) : le danger des jeux vidéo est une « légende urbaine ».

Le titre étant en forme de question, on ne peut pas affirmer d’emblée le parti pris médiatique. Mais imaginons l’effet produit par une autre question qui aurait servi de titre au même débat : « les jeux vidéo sont-ils la cause de comportements violents? » C’est ce qu’on appelle de fausses questions. Et quand une fausse question sert de titre à un débat, c’est un faux débat.

>>> Lisez la suite sur le blog d’Ingrid Riocreux <<<

Les Marchands de nouvelles: Médias, le temps du soupçon

Price: 22,00 €

12 used & new available from 17,11 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Italie: le gouvernement Salvini-Di Maio explose en vol
Next article “Razorback”, un sanglier vous attaque en DVD!
Agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique. Dernier ouvrage: "Les Marchands de nouvelles, Essai sur les pulsions totalitaires des médias" (L'Artilleur, 2018)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération