Si la réalité dépasse parfois la fiction, c’est que la fiction précède souvent la réalité. La littérature prévoit l’avenir. Cette chronique le prouve.


« Notre pays a été parmi les tout premiers en Europe, il va le redevenir », a assuré Jean-Michel Blanquer, lors d’une conférence de presse organisée après la publication de l’étude Pirls, qui a testé en lecture les élèves de CM1 et a donné des résultats catastrophiques pour la France, dernière de la classe européenne.

A lire aussi: Tout va bien, nos enfants ne savent plus lire

Le ministre de l’Éducation a raison de se mettre en colère en fustigeant l’« inégalité entre nos élèves », qu’un certain nombre d’expérimentations pédagogiques hasardeuses, depuis des décennies, a perpétuée. Mirabeau, comme tous les révolutionnaires français, avait déjà compris l’enjeu décisif de l’apprentissage de la lecture dans l’un de ses discours au titre très moderne puisque c’est, déjà, un « Discours sur l’éducation nationale » : « Ceux qui veulent que le paysan ne sache ni lire ni écrire se sont fait sans doute un patrimoine de son ignorance, et leurs motifs ne sont pas difficiles à apprécier. Mais ils ne savent pas que lorsqu’

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2018 - #53

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite