Les Misérables, le film de Ladj Ly? Emmanuel Macron s’est dit « bouleversé par sa justesse. » Notre critique y a surtout vu à l’œuvre une logique victimaire tout du long.


On a le Victor Hugo qu’on mérite… Littéralement encensé et promptement récompensé au dernier Festival de Cannes, le film réalisé par Ladj Ly joue de la corde sensible en se plaçant dès son titre sous le parapluie de l’écrivain national : ce sera donc Les Misérables, version 2019. Et du début jusqu’au générique de fin, s’il vous plaît, puisque c’est là, symboliquement, que le cinéaste place une citation du roman : « Il n’y a ni mauvaises herbes, ni mauvais hommes, il n’y a que de mauvais cultivateurs. » Le film relate ainsi la première journée d’un membre de la BAC débarquant d

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2019 - Causeur #73

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite