Home Politique Et vogue le navire…


Et vogue le navire…

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt...

Et vogue le navire…
De gauche à droite : Stéphane Ravier, Eric Zemmour, Sarah Knafo et Stanislas Rigault, Marseille, 27 novembre 2021 © Alain ROBERT/SIPA Numéro de reportage: 01050491_000007

Ils ont si peur de lui, de son diagnostic implacable sur l’état de notre société, des foules jeunes qui se pressent à ses meetings et de sa description de l’impuissance des politiciens à protéger la France de sa disparition, qu’ils ont essayé par tous les moyens de l’abattre, en le caricaturant sous la forme d’un diable pathétique et impuissant, incapable de gouverner, tout juste bon à crier des fadaises sur le grand remplacement qui n’existe pas, sur l’immigration jugulée, sur l’insécurité qui s’arrête à son sentiment.

Ce petit homme, voyeur impénitent du sérail politique, serait raciste, antisémite, pétainiste, islamophobe, antisémite, homophobe, misogyne, ignorant de l’histoire véridique, porteur donc sur ses épaules maigres de tous les péchés du monde moderne. 

À lire aussi, Marie-Hélène Verdier: Restons Zen!

Les coups sont venus de partout, gauche et droite alliées pour l’occasion, et de médias habitués depuis longtemps au politiquement correct et aux lecteurs absents. Réduit au silence à Marseille par une extrême-gauche totalitaire si décriée d’habitude pour sa violence et sa haine du débat démocratique, il fait un doigt à ses ennemis et ce doigt devient instantanément la preuve de son inaptitude à accéder à ce poste présidentiel que tous convoitent et qui justifie la descente aux enfers médiatiques dont il n’aurait jamais dû sortir.

Marseille, 27 novembre 2021 © Nicolas TUCAT / AFP

Adieu donc les prédictions sur la fin de notre civilisation ? Adieu les mesures énergiques promises sur les dérives de l’immigration de masse et vive le retour des vraies préoccupations des Français sur les réformes des retraites et l’amélioration du pouvoir d’achat ? Vive une France diverse, accueillante et généreuse où il fait bon vivre ensemble ? E la nave va.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Magistrats: écouter et chronométrer
Next article Alain Montcouquiol, le courage et la peur
Essayiste et fondateur d'une approche et d'une école de psychologie politique clinique, " la Thérapie sociale", exercée en France et dans de nombreux pays en prévention ou en réconciliation de violences individuelles et collectives.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération