Dans un pays qui comptera bientôt davantage de croyants musulmans que de chrétiens pratiquants, de plus en plus d’églises détenues par des congrégations deviennent des mosquées ou des centres islamiques. Enquête.


Au sud de Manchester, après la tuerie de la Manchester Arena, en mai 2017, qui fit 23 morts et plus d’une centaine de blessés, la mosquée salafiste de Didsbury, que le terroriste Salman Abedi, un Britannique de 23 ans d’origine libyenne, fréquentait avec sa famille, affichait son soutien aux Mancuniens avec une banderole géante, « We love MCR » (« Nous aimons Manchester »). Six mois avant l’attentat, l’imam Mustafa Abdullah Graf avait fait, semble-t-il, l’éloge du djihad devant un millier de fidèles, appelés à soutenir les moudjahidins en Syrie. Le centre islamique adjacent à la mosquée annonce officiellement disposer d’un département de la charia qui publie des fatwas, supervise les affaires famil

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mai 2019 - Causeur #68

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite