Home Culture Récits de voyageurs en Palestine au XIXe siècle


Récits de voyageurs en Palestine au XIXe siècle

Israël en Palestine, les Juifs en Terre Sainte au XIXe siècle à travers les écrits des voyageurs, Textes réunis par Hervé David Nahum

Récits de voyageurs en Palestine au XIXe siècle
Jaffa Image d'illustration Unsplash

Une anthologie qui permet de comprendre la vie des Juifs bien avant le sionisme.


En 136 de notre ère, l’empereur Adrien débaptisa la Judée pour l’appeler Palestine et Jérusalem pour l’appeler Aelia Capitolina. Pendant dix-sept siècles, la région fut l’objet de conquêtes multiples : romaine, perse, arabe, croisée, turque. Dix-sept siècles pendant lesquels la communauté d’Israël a maintenu sa présence, malgré la misère et les persécutions.

Le tournant du XIXe siècle

Le XIXe siècle fut un tournant dans l’évolution de la communauté d’Israël dans cette région comme le montrent de nombreux travaux de recherches sur la réalité de la Palestine d’alors. C’est par le biais de voyageurs européens de l’époque qu’Hervé David Nahum a choisi de regarder cette réalité. Ce médecin, grand bibliophile, a recueilli de nombreux récits et les a réunis dans un livre passionnant : Israël en Palestine. Le fait que ces récits sont présentés sans aucun commentaire de l’auteur ajoute à l’originalité et à la force de cet ouvrage. Simples touristes, pèlerins, journalistes, pasteurs, écrivains ou consuls, que racontent ces voyageurs ?

Ils décrivent une Palestine très pauvre, peu peuplée et quasiment dépourvue d’activité économique, où la communauté d’Israël est vivante bien que peu nombreuse et très pauvre. Dans les régions proches comme la Syrie, l’Irak, l’Egypte, les Juifs en plus grand nombre sont alors partie prenante d’une économie souvent florissante. Après le passage de Napoléon Bonaparte, cette région s’était progressivement réveillée. Au contact des Occidentaux, les mœurs avaient évolué chez les Turcs et les Juifs ont pu revenir en Palestine.

Quatre grandes communautés

Ces voyageurs rencontraient les Juifs soit en logeant chez eux, soit au gré de rencontres fortuites. Certains essayaient de les convertir, essentiellement au protestantisme. Il existait alors quatre grandes communautés juives : Jérusalem bien sûr, mais aussi Hébron, Safed et Tibériade.  Sans compter de nombreuses petites villes de la côte et de l’intérieur où vivaient des Juifs souvent misérables voire indigents, dans l’espérance du retour de jours meilleurs ou même de la venue du Messie. L’action des Juifs convertis au protestantisme par les Anglais, les Prussiens ou autres ne fut pas négligeable mais les efforts pour répandre cette nouvelle foi furent plutôt un échec. 

On peut aussi discerner dans ces récits de voyageurs les conflits naissants entre les grandes puissances et l’influence des évènements internationaux sur la vie de ces gens. L’auteur de cette anthologie a choisi de les classer par ville et par ordre chronologique. On passe ainsi d’un lyrisme enchanteur à une critique acerbe ou même à la froide statistique, ce qui donne à la lecture de ce livre un tour parfois surprenant, choquant ou émouvant. Bien avant la création du mouvement sioniste, ce retour à la terre  était une réalité pour certains mais il fut rendu très difficile par de nombreux facteurs: agriculture balbutiante faute de moyens, marais, bandes de pillards. Sir Moses Montefiore en Angleterre, la famille Rothschild  en France ont beaucoup œuvré au développement de la communauté locale par la création d’écoles, d’hôpitaux, de fermes, parfois contre les autorités juives religieuses locales dont le but était souvent de conserver leurs ouailles en l’état.

On devine ainsi au fil des pages et des témoignages la vie de cette communauté d’Israël, haïe par les chrétiens et les musulmans, objet d’extorsions par le pouvoir central turc aussi bien que par les autorités locales, légitimes ou illégitimes. Et malgré cela, à la renaissance d’une terre longtemps abandonnée.

Israël en Palestine, les Juifs en Terre Sainte au XIXe siècle à travers les écrits des voyageurs, Textes réunis par Hervé David Nahum (Editions du Mercredi).

Israël en Palestine : Récits de voyageurs en Terre Sainte au 19è siècle

Price: 30,00 €

9 used & new available from 30,00 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Faire payer Paris
Next article Dernier clin d’œil de Roland

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération