Plus que le critique, le comédien, le musicien et le danseur, c’est l’ouvreuse qui passe sa vie dans les salles de spectacle. Laissons donc sa petite lampe éclairer notre lanterne !


Tout fait comme on nous dit. Cinémas, théâtres, auditoriums fermés à triple-tour. Depuis le 14 mars, nos ami.e.s les artistes sont les épous.es.x modèles des soldat.es en blouses blanches. Dociles, tristes et patient.e.s.

Plus fragiles, mais réinventifs. Pendant le couvre-feu, Fabrice Luchini récitait La Fontaine sur Instagram. Renaud Capuçon violonait en direct sur Facebook. Le Philharmonique de Rotterdam jouait l’Ode à la joie de Beethoven en vidéoconférence, imité par quelques musiciens de notre Orchestre national dont le timbalier transposait en mode Covid le Boléro de Ravel (3 millions de clics).

A lire aussi: En mai, fais ce qu’on te permet!

Les grandes machines mondiales, encore plus simple ! Pressez le bouton pour activer la pompe à archives. La Comédie-Française envoie Molière et Feydeau se faire revoir sur France 5. L’Odéon pareil : Piccoli au paradis, la maison ranime son Roi Lear intersidéral de 2006 mis en scène par André Engel. L’opéra, n’en parlons pas, ça tire dans tous les coins. Rome dégaine en ligne son Nabucco, Berlin son Onéguine, Toulouse sa Norma, le Théâtre des Champs-Élysées ses Mozart, l’Opéra de Paris son Lac des cygnes. Il pleut du stock. Pensez, des spectacles all star sans débourser un centime. Parce qu’y

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Juin 2020 – Causeur #80

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite