Le confinement et la peur de la désobéissance civile


Pendant que la situation est critique en Hollande, en France, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a testé hier l’idée d’un confinement “très serré” auprès de l’opinion publique. Le mot clé “désobéissance civile” s’est alors envolé sur les réseaux sociaux.

La Hollande brûle. Dans un mélange explosif de détresse, de ressentiment et de complotisme, des milliers d’émeutiers affrontent violemment les forces de l’ordre. Le confinement et le couvre-feu ont soufflé sur des braises qui ne sont pas près de s’éteindre.

A lire aussi, Yves Mamou: Guerre d’Algérie: après le rapport Stora, à quelle «initiative mémorielle» doit-on s’attendre?

Les premières manifestations ont débuté dans la « Bible Belt » la région la plus croyante des Pays-Bas. L’interdiction faite aux temples d’accueillir plus de 30 croyants a été le signal de la révolte.

Je sors de chez moi

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite