Chers lecteurs, j’ai un aveu à vous faire… 


J’avais préféré effacer cet épisode encombrant de ma mémoire. C’est dire si je n’en suis pas fière. C’est l’amie Eugénie Bastié qui, fine mouche, en a déterré la trace dans un de ces vieux livres qu’elle affectionne. Le 13 avril, elle m’envoie un message goguenard, document à l’appui : « Tu étais sur une liste européenne avec Loiseau ? » N’ayant aucun souvenir de cette liste sur laquelle le document joint m’apprend pourtant que je figurais en position 72, je commence par répondre « non ». Puis, « ça me dit quelque chose ». L’affaire me sort de l’esprit. Ça doit être le déni. En attendant, ça ne me rajeunit pas mais je me félicite d’avoir grandi dans un monde où Twitter et Facebook n’existaient pas.

Fais comme Loiseau…

Dix jours plus tard, les échos assourdis de l’affaire Loiseau me parviennent à Belgrade où je me trouve pour le vingtième anniversaire du bombardement de l’OTAN sur la Radio-Télévision de Serbie – applaudi à l’époque par des journalistes du monde entier en dépit des 16 victimes. Les fouilleurs de poubelles de Mediapart ont encore frappé, pensé-je. Ce qui ne m’empêche pas de ricaner intérieurement et peu charitablement : voir ressurgir sa jeunesse droitarde quand votre seul projet politique consiste à terrasser l’extrême droite, il n’y a pas mort d’homme, mais c’est ballot. Je me dis aussi que, si Nathalie Loiseau avait été à l’UNEF, tout le monde trouverait cela charmant. C’est alors que me revient le message d’Eugénie. Sapristi, si ça se trouve, c’est sur cette liste de fachos que j’étais, moi aussi.

A lire aussi: Nathalie Loiseau et l’extrême droite: croix de bois, croix de fer, si je mens…

Je pense alors en me marrant que, si c’est le cas, il y en a qui vont se prendre le savon du siècle. Comment, Lévy a un passé d’extrême droite et on a laissé passer ça ? Ce n’est pas le genre de la maison Plenel. Et vérif

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mai 2019 - Causeur #68

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite