Home Édition Abonné Donald Trump est-il volontairement fou ?


Donald Trump est-il volontairement fou ?

Donald Trump est-il volontairement fou ?
Donald Trump lance des rouleaux de sopalin à la façon d'un basketteur aux sinistrés de l'ouragan Maria à Puerto Rico, octobre 2017. SIPA. AP22112362_000063

De Sun Tzu à Machiavel

Rappelons d’abord à ceux qui l’ont oublié ou qui ne l’ont jamais su que la Madman theory remonte à la présidence de Richard Nixon. Sous l’influence d’Henry Kissinger et de son administration, il tenta de faire croire aux leaders du bloc communiste que ses décisions étaient irrationnelles et potentiellement dangereuses. Cette théorie avait pour but, à terme, d’effrayer les leaders communistes et, surtout, de les dissuader de provoquer les États-Unis dans la crainte d’une réaction disproportionnée et imprévisible de la part de Nixon.

Le chef de cabinet de Nixon, H. R. Haldeman, se souvient de ce que le président lui confiait alors : « J’appelle ça la “Madman theory”, Bob. Je veux que les Nord-Vietnamiens me croient arrivé au point où je serais prêt à faire vraiment n’importe quoi pour mettre fin à la guerre et la gagner. Faites passer le message suivant : pour l’amour du Ciel, vous savez que Nixon est obsédé par les communistes et nous, on ne peut absolument rien faire pour le ramener à la raison… Et ce type dispose des armes atomiques ! Dites ça et dans deux jours, Hô Chi Minh en personne vient à Paris pour nous supplier de faire la paix. » De même, Henry Kissinger a décrit l’incursion militaire de 1970 au Cambodge comme un des symptômes de la supposée instabilité mentale de Nixon. Hélas, pas plus les Vietnamiens que les Chinois ne mordirent à l’hameçon. À leurs yeux, Nixon était tout sauf fou. Le personnage n’était pas à la hauteur du piège. Et peut-être connaissaient-ils cette formule de Sun Tzu, dans L’Art de la guerre : « Il est parfois très raisonnable pour un prince de simuler la folie », formule que Machiavel réutilisera en 1517.

Le diagnostic des psychiatres

La théorie du Madman fut oubliée jusqu’à ce qu’elle reprenne du service avec Donald Trump. Outre le diagnostic de trente mille psychiatres américains le jugeant fou (paranoïaque, bipolaire, Alzheimer, on peut faire confiance aux psychiatres au moins sur un point : ils ne sont jamais en manque de diagnostic), l’opinion publique le jugea bizarre et, sans doute, indigne d’assumer la plus haute fonction des États-Unis. Donald Trump devenait donc crédible dans le rôle du Madman. Ce qui aurait pu constituer un obstacle à son élection fut en réalité son principal atout. Personne n’était en mesure de prévoir ses réactions et encore moins d’anticiper ses décisions, contrairement au fadasse Obama.

Trump parvint ainsi à déboussoler aussi bien Vladimir Poutine que Xi Jinping, sans compter ses adversaires ou ses partisans au Congrès. Asseoir son autorité sur une présumée démence est un véritable tour de force. Elle contribue à rendre vos partenaires beaucoup plus prudents, voire timorés, comme on l’a vu avec la Chine renvoyant des cargaisons de charbon venant de Corée du Nord pour prendre ses distances avec son allié de toujours.

Le retour du shérif

Une question se pose évidemment : Donald Trump a-t-il volontairement adopté la théorie de Kissinger, ce qui relèverait du génie, ou joue-t-il ce rôle, car c’est le seul qui lui soit familier, auquel cas on peut redouter le pire. Toujours est-il que son caractère colérique, imprévisible, violent et souvent incohérent pourrait avec un peu de chance renforcer la puissance américaine – America first – et du coup rendre le monde un peu plus stable. On peut en douter. Mais se réjouir que le shérif soit de retour. Peu importe qu’il soit un psychopathe ou non.

Mad Men-L'intégrale des Saisons 1 à 7

Price: 46,94 €

9 used & new available from 46,94 €

Kissinger

Price: 25,00 €

10 used & new available from 14,93 €

Richard Nixon

Price: 32,00 €

9 used & new available from 28,68 €

L'Art de la guerre

Price: 3,00 €

17 used & new available from 3,00 €

Octobre 2017 - #50

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article “Ça”, l’horreur à la portée des prépubères
Next article Mes haïkus visuels: Hugh Hefner, Woody Allen, Eric Neyrinck, etc.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération