Notre numéro d’été est en vente


Causeur revient et il n’est pas content ! Comme de juste, Elisabeth Lévy remet les pendules à l’heure après des semaines d’hystérie médiatique autour du prétendu racisme systémique. Dans la vulgate manichéenne qu’on nous fait gober, « tout Blanc est un raciste, comme tout homme est un violeur et tout flic une brute. Aussi le policier a-t-il le douteux privilège d’être trois fois mauvais. Le comité Adama opère la jonction entre les deux fronts, celui du racisme et celui des « violences policières », qui seraient également systémiques. Et martèle quelques contre-vérités simples: les policiers contrôlent au faciès, les Arabes et les Noirs ont peur de la police », résume notre directrice de la rédaction. Cet amalgame injuste ignore l’ensauvagement d’une société dans laquelle les forces de l’ordre sont devenues des cibles.

Aussi consacrons-nous un dossier entier à l’offensive ethno-racialiste en cours. Puisque les faits sont têtus, Erwan Seznec a décidé de les rétablir. Notre reporter a ainsi reconstitué la journée de la mort d’Adama Traoré (19 juillet 2016) et les suivantes, telles que les gendarmes les ont vécues. Les faits, les expertises, les contre-expertises et l’instruction démontrent qu’il n’y a pas eu de faute ni aucun racisme. Quant au comité Adama, il en démonte la genèse et les réseaux mondains dans une enquête au peigne fin. Grand entretien de ce numéro, Linda Kebbab, représentante du syndicat Unité SGP-FO – s’insurge contre la vulgate anti-flics et nous explique les processus de sanctions auxquels ses collègues sont (sévèrement) soumis. De son côté, Bérénice Levet s’inquiète de notre incapacité à répondre à la rage destructrice des manifestants identitaires. Face aux déboulonneurs de statue, nous devons mobiliser notre héritage pour promouvoir le modèle universaliste français. Mais Emmanuel Macron aura-t-il le courage de le faire ? On peut en douter… D’autant que la culture « woke », ce politiquement correct anglo-saxon dopé aux stéroïdes, colonise le monde occidental, ainsi que nous l’explique Jeremy Stubbs.  

>>> Lire votre magazine <<<

Passons aux actualités. Comme l’analyse Gil Mihaely, divisée entre deux camps rivaux soutenus par des puissances étrangères, la Libye est devenue un nouveau front de la guerre mondiale contre le djihadisme. Profitant du conflit pour remettre un pied en Afrique du nord, la Turquie espère faire main basse sur le gaz offshore.

Sur tous les fronts, Etwan Seznec démontre que dans la lutte contre la Covid-19, la France a perdu un temps précieux avant de rétablir des contrôles aux frontières, comme le préconisait l’OMS dès le 16 février. Quand la désinvolture rejoint l’idéologie, les citoyens trinquent ! Côté politique, après les municipales, le politologue et sondeur Jérôme Sainte-Marie observe l’affaiblissement de l’échelon communal. Dans un contexte d’abstention massive, les succès des Verts et de la gauche dans les grandes villes doivent être relativisés. Réagissant aux derniers soubresauts de l’affaire Fillon, le magistrat Jean de Maillard nous offre un beau papier. Doté de pouvoirs excessifs, opérant depuis sept ans en secret sous la férule d’une hiérarchie centralisée, le Parquet national financier vient de se saborder.

Enfin, dans les rayonnages de notre rubrique culture, outre les conseils de lecture de Jérôme Leroy, l’été s’annonce chargé. Les deux Patrick, Mandon et Eudeline, racontent le roman de Polanski, du ghetto de Cracovie au monde post-Weinstein d’aujourd’hui pour rendre hommage à ce grand cinéaste. Dans un grand exercice d’admiration, François Sureau narre la vie et l’œuvre de Joseph Kessel (1898-1979), désormais en Pléiade. De l’Irlande à l’Afghanistan, ce juif exilé devenu Français libre a écrit une œuvre entre reportage et roman. Et pour ne rien perdre des plaisirs de l’été, Emmanuel Tresmontant nous présente la glace des maquis. Combinant toutes les nuances du froid avec les parfums de sa Corse natale et du monde entier, Pierre Geronimi propose des créations dignes d’un véritable alchimiste. Profitez-en, sucer ses sorbets n’est pas tromper.

>>> Lire votre magazine <<<

Lire la suite