L’ouvreuse répond aux questions de Causeur sur l’exfiltration rocambolesque (et mélomane) de notre Carlos Ghosn international.


 

Carlos Ghosn ne doit pas avoir le triomphe modeste.

Sa fuite du Japon vers le Liban relève du grand art et prouve, en ces temps de déglingue générale, qu’il y a encore des gens qui savent bien faire leur boulot. C’est rassurant. Et même si nous ne savons rien ou pas grand-chose du déroulé précis de son exfiltration (hormis la « malle géante » des barbouzes-musiciennes et les 3 ou 5 millions de d

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2020 - Causeur #76

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite