Home Édition Abonné Jean-Pierre Pernaut contre les “territoires”


Jean-Pierre Pernaut contre les “territoires”

"Causeur" a dévoré "Au cœur des régions", son bimestriel

Jean-Pierre Pernaut contre les “territoires”
Emmanuel Macrpn et Jean-Pierre Pernaut, 12 avril 2008. Sipa. Numéro de reportage : 00854196_000011.

L’ancien taulier du 13 heures de la Une est de retour dans les kiosques. Causeur s’est évadé dans Au Cœur des Régions, le magazine lancé par la star du JT. Une virée à la campagne!


Toujours un  temps d’avance…

Il y a ceux qui se plaignent et ceux qui agissent. Pernaut fait partie de la seconde catégorie. Depuis qu’il a fondé « SOS villages » il y a un quart de siècle, le pape du 13 heures, compagnon de déjeuner des dames de nos campagnes pendant 33 longues années, donne de la voix aux petites gens qu’on n’entend pas, à ceux sur qui on se penchera bien plus tard, trop tard, et qu’on nommera « la France périphérique ». « Immense fierté pour moi que SOS Villages. Des centaines de commerces ont été sauvés grâce à cela », nous confie-t-il dans Au Cœur des Régions, son magazine bimestriel qu’il vient de lancer. Posant en chemise blanche dans la nature, une pâquerette au bec – tel un Lucky Luke repenti après des années accro aux blondes -, l’ancien fumeur nous prévient dans son édito : « Notre pays est unique et brille dans le monde entier. Nous en sommes fiers et c’est ce que nous voulons montrer ».

Au programme, un instructif reportage sur la fracture numérique, des escapades dans quelques « villages à l’honneur », une virée dans le Périgord « au fil de l’eau » ou encore, une incursion chez « ceux qui sauvent la cathédrale de Strasbourg ». Car s’il a bien un point commun avec son « ami Stéphane Bern » le dandy réputé proche de son altesse Macron, c’est la sauvegarde de notre patrimoine. 300 maisons traditionnelles alsaciennes sont détruites chaque année, nous alerte Jean-Pierre Pernaut. Ce qui l’a conduit à investir son énergie dans une pétition en compagnie de Bern pour en sauver une. « Bravo ! » s’enthousiasme-t-il.

À lire aussi, du même auteur : Les saisons authentiques de Jean-Pierre Pernaut

Sus aux « territoires » !

Après avoir parlé pendant plus de 30 ans de « la province », voilà qu’une élite politico-médiatique parisienne nous rabâche le terme « territoires ». Les « territoires » et la « transition écologique », les « territoires » face aux déserts médicaux, les « territoires » frappés par l’abstention et cetera et cetera. Cela agace Jean-Pierre au plus haut point, et il ne s’en cache pas. « Je ne supporte plus que les politiques et certains journalistes utilisent à tout bout de champ le mot « territoire » pour parler des régions », peste-t-il dans sa rubrique « Mon œil ! », avant de nous rappeler que « chaque jour qui passe, un paysan se suicide ».

Qui dit région dit langues régionales, un « trésor national », lance-t-il carrément. De quoi unir irréductibles régionalistes et farouches jacobins sous le sceau de l’amour de notre beau pays ? L’avenir nous le dira. En attendant, ne manquez pas l’article d’Aymeric Guillaume, qui nous alerte sur les risques de conséquences néfastes à craindre si l’art de la chasse venait à disparaître, le panorama des « bonnes eaux de chez nous », la réhabilitation de la loutre – bestiole bien de chez nous injustement stigmatisée en raison de ses accointances avec le putois – ou encore, le billet sur « l’inexorable colonisation » du moustique tigre (!)

À lire aussi, Jérôme Leroy : Départ de Jean-Pierre Pernaut: les réacs, c’était mieux avant

Après avoir espéré que nous prendrons « beaucoup de plaisir à feuilleter » son magazine « pour oublier les mois terribles que nous venons de traverser avec la crise du Covid-19 », Pernaut nous « souhaite un très bel été ». Avec lui, profitons-en pour remettre nos régions à l’honneur!


Previous article Dans la loi bioéthique, il n’y a pas que la PMA pour toutes!
Next article Les opposants à la loi bioéthique sont de gros hypocrites!
est professeur.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération