Eté 1945. Alors que les peuples victorieux célèbrent le retour à la paix, un rideau de fer tombe entre ceux qui furent autrefois alliés… France 2 diffuse ce soir les premiers épisodes de la série « Apocalypse, la Guerre des mondes ». Entretien avec le documentaliste Daniel Costelle.


La série Apocalypse, conçue et réalisée dès 2009 par Isabelle Clarke et Daniel Costelle, connaît un succès international. Les 5 et 12 novembre, France 2 diffuse « La Guerre des mondes, 1945-1991 », qui comporte les épisodes consacrés à la guerre froide (1) . « La Guerre des mondes » restitue la réalité géopolitique de ces temps d’effroi avec une science de la surprise et de la révélation (2) qui laisse une impression durable. Le monde, l’Europe auraient pu connaître un sort funeste, et l’Amérique, loin d’être l’empire d’arrogance et de domination que décrivaient ses ennemis déclarés, demeura longtemps une force inquiète.

A lire aussi: Guerre froide: on a eu chaud!

En 1953, à la suite de l’expérimentation, aux États-Unis et en Union soviétique, de la bombe à hydrogène, les physiciens américains réglèrent « l’horloge de la fin du monde  » (ou «  horloge de l’apocalypse ») sur minuit moins deux minutes, pour signifier l’imminence d’un affrontement atomique.

La guerre froide a pris fin. Nous devrions donc être rassurés. Mais alors que les nouveaux périls se multiplient, les aiguilles de l’horloge semblent de nouveau se rapprocher de l’heure fatidique. Au point que cet intermède glaciaire nous apparaît rétrospectivement comme presque rassurant.

Entretien avec Daniel C

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2019 - Causeur #73

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite