Salauds de jeunes ! On les flatte, on les plaint, on les caresse dans le sens du poil, on leur promet monts et merveilles, on se désole de leurs journées d’école trop longues, on s’inquiète pour leur retraite, on leur demande pardon de leur laisser un monde aussi horrible. Et tout ça pour quoi ? Pour qu’ils votent Le Pen ! Ces ingrats ne respectent rien.

Il faut dire qu’après avoir interrogé tous les candidats dans toutes les configurations sur tous les sujets, les journalistes commencent à tourner en rond – et les électeurs avec eux. Certes, les principaux candidats ayant tous adopté la méthode Sarkozy de 2007, leurs équipes fournissent gracieusement les vidéos de meeting montrant que les salles sont archicombles et l’ambiance fraternelle. Plus de bisbilles entre ministres, de regards édifiants ou de siestes improvisées volées par des caméras fureteuses : nos télévisions diffusent (gratuitement) des films publicitaires vantant les mérites des marques « Hollande », « Sarkozy », « Le Pen » ou autres. Mais même agrémentés de drapeaux tricolores et de Marseillaise s’élevant de milliers de poitrines, ces spectacles calibrés finissent par lasser.

Lire la suite