Home Édition Abonné Avril 2023 Quel LR êtes-vous ?

Quel LR êtes-vous ?

Un quiz de Céline Pina

Quel LR êtes-vous ?
Eric Ciotti (©SYSPEO/SIPA), David Lisnard (©SOPA Images/SIPA), Aurélien Pradié (©ISA HARSIN/SIPA), Laurent Wauquiez (©Jacques Witt/SIPA).

La réforme des retraites s’est muée en psychodrame pour les élus LR. Se sont ainsi révélés des amoureux de la Macronie, des nostalgiques du gaullisme, des dragueurs de RN et des adeptes de l’immobilisme. Et vous, dans quel rang êtes-vous ?


1. Quelle est votre citation politique favorite ?

D.R.

a. « Casse-toi, pauvre con. » C’est clair et net. À la fois précis et concis. Efficace et compréhensible par tous. Peu sujet à l’interprétation et à la mise en abîme. Certes, ce qui est gagné en limpidité est perdu en sophistication glacée, mais la virilité conquérante s’accompagne souvent d’un verbe un tantinet abrasif. Seul défaut : un potentiel rassembleur limité.

b. « La réforme, oui. La chienlit non. » Cette phrase charrie tous les espoirs avortés du décideur qui croit qu’il y a une différence de nature entre le peuple et la populace, quand ce n’est parfois qu’une différence de degré. Possède son pendant côté gouvernés : la dictature c’est « ferme ta gueule », la démocratie c’est « cause toujours ».

c. « On greffe de tout aujourd’hui, des reins, des bras, un cœur. Sauf les couilles. Par manque de donneurs. » Reste à savoir si le monde politique grouille de receveurs… On devrait pouvoir en trouver : le milieu n’est pas peuplé uniquement de bras cassés qui comptent les briques en attendant de manger le mur ou qui font des trous dans la coque du Titanic en espérant éviter l’iceberg.

d. « Rien de tel qu’une femme pour faire le ménage. » Non, cette phrase n’a pas été prononcée par Hubert Bonisseur de La Bath dans OSS 117. Elle ne fait pas non plus partie des meilleurs conseils de Nadine de Rothschild pour garder un mari, tout en sachant recevoir sa maîtresse, sans servir aux deux la soupe à la grimace. Visiblement ce n’est pas non plus la phrase fétiche d’Anne Hidalgo qui s’acharne au quotidien à démentir cette idée reçue et qui a fait de Paris sa meilleure preuve !

2. Quel titre de film illustre le plus la situation d’un député LR au moment du vote de la réforme des retraites ?

a. L’Angoisse du gardien de but au moment du penalty. Un film qui parle d’échec professionnel, de décrochage, de confusion, de perte de repères et d’incohérence du jugement. Le tout sous la forme d’une longue errance.

b. Les Petits Mouchoirs. Pour le coup « Les Grands Linceuls » serait un titre plus approprié.

c. Docteur Folamour ou Comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe. Un « feelgood movie » où on apprend à rire même quand on a déclenché la fin d’un monde, surtout quand c’est le sien. Une belle image de la résilience.

D.R.

d. Le Dernier Pub avant la fin du monde. Où on apprend que des extra-terrestres ont pris le contrôle de l’humanité pour lui inculquer les bons sentiments dont elle est dépourvue. Déçus par la capacité d’apprentissage des élèves, ils décident de les remplacer par des robots. À voir Sandrine Rousseau, on se demande si le processus n’est pas bien entamé à gauche et si, à droite, le chef des extra-terrestres n’aurait pas confondu robot et ectoplasme.

3. Lorsqu’on a demandé à Édouard Philippe si tout arrivait jusqu’au bureau du Premier ministre, il a répondu : « Non, seulement les emmerdes. » Fort de ce bel adage, quels seraient votre chemin ou votre devise si vous deviez diriger LR ?

a. « Aller de Charybde en Scylla. » En continuant à penser que le blob est l’avenir de la politique et qu’être invertébré améliore ses possibilités de survie. Ce qui n’est pas entièrement faux si on en croit les tardigrades, créatures qui peuvent survivre jusqu’à trente ans sans boire ni manger. Et passer toute leur vie sans cerveau !

b. « Fuyez, on vous suivra. Suivez, on vous fuira. » La question reste dans les deux cas : pour aller où ? À Canossa faire pénitence auprès d’Emmanuel Macron ou à Capoue, pour finir de manger l’héritage ? L’avantage de la deuxième option, c’est que vous pouvez la vivre à la buvette de l’Assemblée. En mode circuit court, mais peut-être plus pour très longtemps.

D.R.

c. « Plus haut, plus vite, plus fort », comme la devise de Pierre de Coubertin, malheureusement le programme fonctionne aussi en mode échec.

d. « L’amour, c’est regarder ensemble dans la même direction. » La sodomie aussi, mais c’est moins fécond.

4. Quel lâche vous inspire le plus ?

a. Brave sir Robin dans Sacré Graal. Encensé par un troubadour chargé de louer son courage, Brave sir Robin passe ses journées à l’entendre décrire son potentiel avenir puisqu’il est censé n’avoir pas peur de finir « les yeux énucléés, les coudes brisés, la rotule disloquée et le corps carbonisé, les membres écrasés et déchirés, le foie extirpé, les intestins délogés, les narines râpées et le cul brûlé. » Du coup, il garde une ardeur très mesurée au combat. Grand causeux, petit faiseux, not so Brave sir Robin. Alors imaginez si en plus il avait des juges aux fesses ! De quoi lâcher le service du Graal pour celui de Mordred en expliquant qu’avoir mis Guenièvre à la place d’Arthur lors des éliminatoires de la conquête de la couronne justifiait toutes les trahisons.

b. Grouchy. Réussir à être introuvable quand on se déplace avec 33 000 hommes et 108 pièces de canons et louper ainsi une bataille décisive n’est pas donné à tout le monde. Inscrire son nom dans l’histoire parce qu’au moment crucial, vous faites défaut n’est pas si facile pourtant. C’était qui le chef de file des élus LR à l’Assemblée au moment de la grève des retraites déjà ?

c. Francesco Schettino, capitaine du Costa Concordia. Outre une difficulté certaine à gérer le contournement d’objets immobiles, tels des îles, le capitaine du Costa Concordia était très attaché à l’émancipation de ses passagers. Partisan de la méthode qui consiste à laisser l’humain se débrouiller pour qu’il développe ses facultés cognitives et son propre mode d’appréhension du réel, il quitta son bateau en train de couler. Non pour abandonner ses passagers à leur sort, mais pour développer leur capacité de réagir de façon positive au changement en galvanisant leur énergie grâce au stress généré par une situation complexe. Un peu comme aller soutenir une candidate du camp adverse en pleine législative : contrairement au jugement des béotiens, ce n’est pas une trahison, mais une méthode permettant de susciter l’émulation et la combativité. Les grands hommes sont décidément toujours incompris.

D.R.

d. Bohort dans Kaamelot. Bohort n’est pas lâche, c’est juste qu’il préfère la composition florale au découpage de barbares à la hache bifide dès potron-minet dans les frimas de la campagne bretonne. Il n’est pas non plus très chaud pour tenter sa chance en retirant Excalibur du rocher d’où elle allume le moindre chevalier errant qui y pense tous les jours en se rasant. Cela n’a aucun effet sur Bohort. Il préfère le poste de surintendant des finances à la Barclays plutôt que le trône de fer. Surtout quand le sport national en interne est d’affûter toutes les échardes de l’assise pour affaiblir le premier qui s’y pose.


Résultats

Un maximum de a)

Le LR polycompatible. Vous êtes la petite robe noire de la politique : vous allez avec tout. L’autre nom pour cela c’est « macrocompatible ». Vous pratiquez d’autant plus la triangulation des idées que pour vous ce sont des appâts à électeurs et non des lignes directrices. Résultat, vous avez coulé votre marque et vous vous rendez compte que votre équation personnelle ne permettra même pas de sauver le PDG.

Un maximum de b)

Le nostalgique du gaullisme. Vous avez une certaine idée de la France, mais vous ne savez pas trop laquelle. Mais bon, comme tout le monde a été ou sera gaulliste, cela ouvre un vaste champ de conquête à vos ambitions. Le truc c’est que vous ne savez pas trop quoi dire pour galvaniser vos troupes et que vous n’aimez pas la prise de risque. Or « la grandeur est un chemin vers quelque chose qu’on ne connaît pas. » C’est ballot, vous voulez juste retourner dans le passé. En attendant, entre l’enclume Renaissance et le marteau RN, vous apprenez les vertus de l’horizontalité, en mode écrasement.

Un maximum de c)

Le compatible RN. Vous rêvez d’union des droites, mais vous savez que vous êtes dans la position de la fiancée pauvre après avoir été longtemps le patriarche tout-puissant. Du coup vous avez quelque réticence à vous abandonner. Surtout que si vous vous voyez volontiers en Françoise d’Aubigné épousée par Louis XIV, vous n’aimeriez guère être l’une des six femmes de Barbe-Bleue. Alors en attendant vous vous confisez en abstinence et en dévotion mémorielle en attendant le sauveur. Pour l’instant on ne voit que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie, tandis qu’Édouard Philippe affûte ses coutelas.

Un maximum de d)

Le gardien du temple vide. Sur l’échelle de la fidélité, vous en remontreriez à Pénélope. Il faut dire que vous ne participez pas à un projet de société, vous cherchez une famille, même dysfonctionnelle. Vous êtes servi. Dans la famille LR personne ne sait qui il est, où il va, ni comment ni pourquoi et cela n’empêche pas la détestation mutuelle. C’est un peu comme Game of Thrones revu par un sensitivity reader qui aurait remplacé les épées par des couteaux à beurre. Forcément ce que l’on gagne en absence de bandages et en évitement de creusement des tombes, on le perd en élagage de l’arbre généalogique des personnages et en concentration de l’action. Résultat : des scores électoraux dignes d’une campagne d’Anne Hidalgo !

Avril 2023 – Causeur #111

Article extrait du Magazine Causeur




Previous article La dette, la dette, la dette, et c’est pour ça que votre fille est muette
Next article Macron et Sarkozy unis dans la détestation de la magistrature?
Ancienne conseillère régionale PS d'Île de France et cofondatrice, avec Fatiha Boudjahlat, du mouvement citoyen Viv(r)e la République, Céline Pina est essayiste et chroniqueuse. Dernier essai: "Ces biens essentiels" (Bouquins, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération