Tous les élus vous le diront : l’attribution d’un logement HLM est l’un des plus sûrs moyens de fidéliser des électeurs. Il n’est donc pas surprenant que le logement social soit le royaume d’un clientélisme qui se traduit régulièrement par des scandales. À Paris, où le taux de rotation est seulement de 4 %, il faut attendre en moyenne sept ans pour entrer dans le parc social. Inutile de dire que ces tensions favorisent toutes les combines.

L’humanisme s’efface derrière l’opportunisme

Conseiller Les Républicains en charge du logement, Jérôme Dubus nous dresse un sombre panorama d’une politique opaque, où l’humanisme s’efface derrière l’opportunisme. « Le clientélisme s’exerce de deux manières : par la multiplication de logements sociaux afin de changer le visage électoral de la ville, d’une part, et d’autre part par les attributions de logements sociaux. » Quelques exemples éclairent ce mécanisme. « La municipalité bétonne de logements sociaux dans les circonscriptions qui, sans être acquises à la gauche, ne sont pas clairement marquées à droite comme le VIIe et le XVIe », soupire un élu. À croire un conseiller de Paris LR, « cette politique est très visible dans les XIIe et XIVe arrondissements ». C’est que ces deux arrondissements constituent, en quelque sorte, les swing States de la capitale. Si on prend le XIVe, on prend Paris. Raison pour laquelle c’est dans cet arrondissement que NKM a choisi de poser ses valises.

A lire aussi >> “J’ai décidé d’empêcher la construction de tout HLM en centre-ville”: entretien avec Robert Ménard.

La Gauche ne l’ignore pas et, pour s’y maintenir, elle s’emploie à façonner sa population – et par là même, son électorat. L’étude de la répartition des logements sociaux par arrondissement est, à ce titre, éclairante : si la loi Duflot du 18 janvier 2013 impose aux communes de plus de 3 500 habitants un pourcentage de 25 % de logements sociaux, le XIXe arrondissement plafonne à 38 %, talonné de près par le XIIIe puis par le XXe. Dans le très chic VIIe arrondissement, on ne compte, en revanche, que 1,38 % de logements sociaux. Inutile en effet de gaspiller des efforts pour ce fief imprenable.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Partager
Journaliste