Ana Pouvreau et Mark Porter. Dans votre roman, la Russie de Poutine, devenue l’adversaire stratégique de l’Occident, se prépare à une collision frontale avec l’OTAN. Pour passer de la fiction à la réalité, comment évaluez-vous les intentions géopolitiques de Vladimir Poutine ? Est-il décidé à rétablir les frontières de l’ex-URSS ?

Sir Richard Shirreff.[1. Général à la retraite, sir Richard Shirreff a passé toute sa carrière dans les troupes blindées au sein desquelles il a pris part aux guerres du Golfe et d’ex-Yougoslavie. Ex-commandant suprême adjoint des forces alliées en Europe (2011-2014), il vient de publier 2017 War with Russia: An Urgent Warning from Senior Military Command (Houder and Stoughton, Londres, 2016).] Je ne pense pas que cela soit son objectif, bien qu’il ait déclaré, à plusieurs reprises, qu’il considérait que l’effondrement de l’Union soviétique constituait pour lui la plus grande catastrophe géopolitique du xxe siècle. Son but principal est de redonner à la Russie son statut de grande puissance, comme le montre de manière flagrante la politique russe menée au Moyen-Orient. Dans les anciennes républiques soviétiques qui constituent leur « étranger proche », les Russes souhaitent rétablir leur domination sur cet espace, ce qui n’est pas la même chose que de rétablir les frontières de l’ex-URSS.

Poutine est-il un personnage aussi dangereux que le président russe que vous décrivez dans votre livre ?

Oui, le danger me paraît réel car Poutine est un opportuniste sans scrupules. En Crimée et en Syrie, il a saisi l’occasion quand elle s’est présentée. Cela ne veut pas dire qu’il ne réfléchit pas en véritable stratège. Les Russes sont enclins à penser de manière stratégique et à établir des listes de priorités. C’est dans leur ADN, car ils doivent englober, dans leur analyse, à la fois l’Europe occidentale, la mer Noire, l’Asie centrale et l’Extrême-Orient.

De plus, Poutine n’est nullement soumis aux contraintes habituelles qu’impose la démocratie. Il dirige entouré d’une clique de conseillers qui n’osent pas le contredire. Il se serait, dit-on, complètement investi dans la spiritualité orthodoxe et se serait même doté d’un conseiller spirituel. Enfin, il sait être extrêmement persuasif. Porté par sa voix onctueuse, on peut l’écouter pendant des heures. Il est donc en mesure de tirer des ficelles émotionnelles, ce qui fait de lui un sérieux danger.

Partager
Ana Pouvreau, est consultante en géopolitique. Mark Porter est Ana Pouvreau, spécialiste des mondes russe et turc, est consultante en géopolitique. Mark Porter est journaliste britannique.