Découvrez le dernier numéro de Causeur !


>>> Lire Causeur <<<

Mennel et son visage d’ange trônent en une de notre dernière livraison. « Icône malgré elle », la candidate démissionnaire au télécrochet « The Voice »  incarne toute une génération perdue pour la France, comme le note Elisabeth Lévy : « Son joli minois enturbanné est devenu un symbole de nos tourments collectifs (…) Si elle peut apparaître comme une égérie communautaire quand elle récite le catéchisme victimaire de la discrimination, une partie de sa génération, au-delà même de la France musulmane, partage sa vision dieudonniste du monde et de la politique ».

Enquête sur les associations: quand la France finance sa contre-société

Comment aurait-on pu illustrer autrement notre dossier sur « l’islamisme à visage » citoyen ? Se parant des plus nobles causes, des associations islamo-indigénistes parviennent à recueillir de l’argent public, souvent de mèche avec des collectivités locales, ainsi que le révèlent les enquêtes d’Erwan Seznec et Rachel Binhas. Ne diabolisons pas la jolie frimousse de Mennel Ibtissem, dans lequel Claude Askolovitch et Edwy Plenel voudraient voir le visage de la nouvelle France tout en censurant Zemmour, s’en émeut Alain Finkielkraut. Comme le relève Cyril Bennasar et idéal-type de la jeunesse connectée remet en cause la « version officielle » d’un attentat le lundi, verse dans le complot antisioniste le mardi, fraie avec telle ou telle ONG islamiste le mercredi, sans que cela ne choque la plupart des jeunes. De toute manière, toute une frange des musulmans de France partage son bréviaire du complot, sans forcément donner quitus aux terroristes, loin s’en faut, nous confirme le sociologue Tarik Yildiz.

Les femmes, sexe fort malgré elles

Rubrique actualités, la barque est bien chargée. Chez le beau sexe, Brigitte Axelrad et Peggy Sastre démontent coup sur coup deux mythes féministes. La professeur de psycho-sociologie Axelrad démystifie la notion d’« amnésie traumatique » en vertu de laquelle certaines féministes prétendent qu’un viol subi dans l’enfance ou l’adolescence peut être occulté puis remémoré à l’âge adulte. Une notion dépourvue de toute scientificité. De son côté, la darwinienne Peggy Sastre déconstruit l’idée d’une solidarité féminine fondée sur la seule appartenance au sexe faible. De la cellule au marché du travail, les femmes ne cessent au contraire de lutter entre elles…

« Africanisation » de l’Europe et Orbánisation de la Hongrie

Direction le continent africain en compagnie de Stephen Smith et Philippe d’Iribarne. Interrogé par Elisabeth Lévy et Gil Mihaely, le premier vient de publier La ruée vers l’Europe et juge inéluctable « l’africanisation » de l’Europe du fait des mouvements migratoires qui s’annoncent. Quant à l’anthropologue d’Iribarne, il analyse par le menu les difficultés des entreprises africaines, pour une bonne partie dues à la persistance de mentalité tribales et claniques. Pour ma part, je me suis rendu en Hongrie où Viktor Orbán brigue sa réélection le 8 avril et surinvestit le thème de l’immigration, deux ans après l’édification du mur anti-migrants à la frontière serbe.

>>> Lire Causeur <<<

Jeff Koons et Pierre Bonte: c’est le bouquet ! 

Enfin, au rayon culture, Pierre Lamalattie vous présente le « cadeau » sculptural de Jeff Koons à la ville de Paris en mémoire des attentats. Coût de l’opération : entre trois et quatre millions d’euros. Une paille ! Emmanuel Tresmontant détaille le rituel immuable de préparation du canard laqué tel qu’on peut en déguster dans un hôtel de luxe parisien. Last but not least, comme on dit en patois, l’inoubliable Pierre Bonte, compagnon de route de Jacques Martin, pousse un cri d’alarme sur l’état des campagnes françaises. A 85 ans, l’éternel jeune homme cathodique s’est même prêté au jeu de la caméra de Jean-Paul Lilienfeld qui a en tiré une série de vidéos amusantes. Magneto !

Lire la suite