Home Économie Macron II: les conseils d’Abraham Lincoln


Macron II: les conseils d’Abraham Lincoln

Comment le président reconduit peut-il entrer dans l’histoire?

Macron II: les conseils d’Abraham Lincoln
D.R.

Toute la presse, les grands et les petits médias, les chaînes de télé et les feuilles de chou, bruissent de conseils au président français.


Pour notre part, nous avons demandé son avis à un ancien président des États-Unis.

Il est clair qu’Emmanuel Macron veut entrer par la grande porte dans les livres d’histoire. Le soir de sa réélection, il a déclaré au Champ-de-Mars : « Les années à venir, à coup sûr, ne seront pas tranquilles mais elles seront historiques. » Rappelons au président réélu quelques fortes paroles d’un géant de l’humanité, prononcées par Abraham Lincoln devant le Congrès des États-Unis, lors de sa déclaration officielle de nouveau président après son élection du 6 novembre 1860 :

À lire aussi, du même auteur: Salaire de Carlos Tavares: le bal des antilibéraux et des faux-culs

« Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne. Vous ne pouvez pas donner de la force au faible en affaiblissant le fort. Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur. Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes. Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche. Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous ne gagnez. Vous ne pouvez pas forger le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance. Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils devraient faire eux-mêmes. »

La modernité implacable de ces paroles d’essence libérale prononcées il y a plus d’un siècle et demi ne devrait échapper à personne dans la France d’aujourd’hui.

À lire ensuite, Elisabeth Lévy: Matignon: pourquoi se contenter d’une femme?

Lincoln, qui a aboli l’esclavage et remporté la guerre de Sécession, restera éternellement dans l’histoire des États-Unis pour ces mots puissants, empreints de sagesse et d’humanité. Réélu en 1864, il fut assassiné en 1865 par un extrémiste sudiste. Formons le vœu que les mots de cet historique président américain, 162 ans après avoir été prononcés, puissent à nouveau résonner cette fois de l’autre côté de l’Atlantique, dans la patrie de La Fayette qui nous semble avoir un besoin vital de les entendre, de les adopter et de les mettre en pratique…

Les médiacrates: Enquête sur une profession au-dessus de tout soupçon

Price: 7,48 €

7 used & new available from 7,48 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Combattre l’islamisme d’atmosphère
Next article Résister à l’intimidation
Journaliste et entrepreneur

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération