Home Politique LR: ils veulent une vraie droite pour la France


LR: ils veulent une vraie droite pour la France

LR : pas trop tard pour être de droite...

LR: ils veulent une vraie droite pour la France

Une pétition, émanant de personnalités et de sympathisants “attachés aux valeurs authentiques de la droite”, interpelle le président des LR pour que la droite redevienne une “vraie droite”. Prise entre le RN et Macron, elle peine à exister. L’un comme l’autre ne rêvent que de la détruite, même si le second le fait de manière plus insidieuse. Il est vital de refuser toute alliance avec LREM, pour la survie de la droite !


Pour une fois une pétition nécessaire quoique tardive ! Une pétition “Une vraie droite pour la France” (droitepourlafrance.fr) a été adressée au président des LR, Christian Jacob. Quand sa médiatisation a été décidée à partir du 17 juin grâce à Thomas Zlowodzki questionné à son sujet aux Vraies Voix sur Sud Radio, elle a attiré mon attention pour une triple raison. D’abord elle émane de “cadres, élus, militants et sympathisants” se disant “attachés aux valeurs authentiques de la droite”.

À lire aussi, Martin Pimentel: Jean-Paul Huchon appelle à voter pour… Pécresse!

Ensuite, des personnalités s’y trouvent qui méritent le plus grand intérêt, en particulier François-Xavier Bellamy, Bruno Retailleau et David Lisnard qui n’ont jamais dévié de cette ligne intègre. Le deuxième est sans aucun doute celui qui est directement visé par les atermoiements tactiques de Christian Jacob et ses idées saugrenues sur les deux “enquêtes d’opinion” avant, je l’espère, l’inévitable primaire ou départage. Le président et son équipe proche nous jouent une mauvaise pièce : En attendant Baroin

Enfin cette pétition ose rappeler cette évidence qu’Emmanuel Macron n’est pas de droite et que toute alliance qui se prétendrait justifiée par un sordide électoralisme serait une trahison, aussi soft qu’elle apparaisse.

La droite prise en étau entre RN et Macron

Il faut avoir à l’esprit que le RN et le président de la République ont le même but : détruire la droite républicaine. Mais les méthodes diffèrent. Jean Leonetti a raison, le RN a cet objectif et veut l’atteindre avec une brutalité qui ne cherche même pas à dissimuler son intention. On pourrait d’ailleurs s’interroger : pourquoi LR, faute d’affirmer clairement et intelligemment son identité, par pauvreté intrinsèque et mauvaise conscience instillée par les gauches socialiste et extrême qui seraient gardiennes de la morale démocratique, donne-t-il l’impression de valider sa propre disparition ? Le président est évidemment beaucoup plus subtil que Marine Le Pen. Il embrasse pour étouffer, il fait preuve d’une apparente empathie, il se penche avec une ostensible compréhension et presque une tendresse feutrée, compassionnelle, sur ce corps de la droite qui, n’en déplaise aux croque-morts, bouge encore.

La danger Macron

Mais dont Emmanuel Macron souhaite faire advenir le dernier soupir avec une délicatesse infinie et un dessein élégamment masqué, mal perçu par ceux aveuglés qui lui tendent leur cou. Ressasser que la droite est morte anticipe un effacement qu’heureusement Emmanuel Macron n’a pas encore pu pousser à son terme. Mais il ne faut pas être naïf: là où le RN tente d’étrangler, le président cherche à tuer à petit feu. Le texte de la pétition constitue un baume, une libération, l’irruption nette d’une volonté politique dans l’équivoque que depuis de trop longs mois on secrète par des supputations sur un Macron de droite ou de gauche. Ce n’est pas parce que la gauche le récuse qu’il n’appartient pas à cette famille.

À lire aussi: Macron: never explain, never complain!

Qu’on considère son désir cynique de nous faire croire que le régalien est devenu son sujet préféré au point de nous faire des analyses profondes sur le danger des réseaux sociaux ! Ce n’est certainement pas cette conversion de dernière minute, quand quatre ans l’ont laissé impuissant avec ses “en même temps”, qui risque d’égarer les électeurs de droite. Il est vrai que la nomenklatura LR, quand elle s’opposait, le faisait à l’encontre de ce que le macronisme pouvait avoir de passable, au lieu de dénoncer ses considérables failles de sécurité, d’autorité et de justice avec, en outre, sa vision sociétale de gauche et son progressisme de privilégié.

Refuser alliances et compromissions

Cette pétition arrive, je l’ai dit, trop tardivement alors qu’elle aurait dû apposer sa lucidité et sa dénonciation depuis longtemps sur les manoeuvres – les magouilles ? – de la direction de LR dont le dernier exploit s’est déroulé en PACA et va peut-être engendrer la victoire de Thierry Mariani, ancien républicain passé au RN.

Ce n’est pas d’aujourd’hui non plus que je désespère face à cette droite se cachant sous la table démocratique, peu assurée, incertaine de son utilité, sans élan, persuadée que le RN était l’inventeur des idées et des concepts qui ont toujours constitué le terreau de la droite authentique, de la droite capable de gouverner. Qu’on veuille bien sur ce plan se reporter à mon billet du 30 mai 2020 : “François-Xavier Bellamy : refonder la droite, un travail d’Hercule ?” Cette pétition qui peut réveiller des esprits et des consciences assoupies devra mobiliser Christian Jacob. À un certain niveau, l’inaction d’un président de parti n’est plus de l’impuissance mais de la complicité.

“Une vraie droite pour la France” : un texte, au fond, pas si tardif que cela puisque les élections régionales et départementales se déroulent les 20 et 27 juin pour le second tour. Et l’échéance présidentielle est proche. Il suffit à LR d’exister et de refuser les OPD : offres publiques de destruction !


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Pourquoi la Corse ne s’est pas abstenue?
Next article Des lois de Kirchhoff à la révision de la Constitution
Magistrat honoraire, président de l'Institut de la parole, chroniqueur à CNews et à Sud Radio.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération