Home Édition Abonné Gims: sa naturalisation française s’éloigne…


Gims: sa naturalisation française s’éloigne…

Darmanin ferme envers le rappeur plus sensible aux valeurs de l'islam qu'à celles de la France

Gims: sa naturalisation française s’éloigne…
Gims lors du lancement de la collection "Magnum" à Paris le 27 mai 2021 Numéro de reportage : 01021496_000116 © JP PARIENTE/SIPA

Bien qu’il se revendique d’être “un drapeau français” à lui tout seul, Gérald Darmanin a laissé entendre que le rappeur star Gims n’était pas près d’obtenir la nationalité française.


Le ministre de l’Intérieur vient de déclarer que la nationalité française était généralement refusée aux tenants de l’islam rigoriste. Pas sûr toutefois que Gims soit islamiste. D’après l’excellente chronique de Lydia Guirous, plus experte que nous en gimseries, Gims est un chanteur converti à l’islam en 2004 plutôt “apôtre dans ses clips du bling-bling, de la nudité et de la chosification des femmes”

A lire aussi: De l’argot des faubourgs au sabir des banlieues

N’empêche, dans une vidéo qui a fait grand bruit début janvier, l’imam Gims, comme Guirous l’appelle ironiquement, demandait à ses frères d’arrêter de lui souhaiter bonne année parce que Noël et le jour de l’An ne sont pas des fêtes musulmanes… Trois semaines et un tollé numérique plus tard, Gims s’est livré à un mea culpa penaud dans le JDD : “Cette vidéo faite tard le soir, je la regrette totalement. La foi, ça relève de l’intime. Ça ne change en aucun cas mes relations avec mon public, animiste, ­bouddhiste, catholique, musulman… Je suis vraiment désolé”. Et le natif de Kinshasa de redemandé la nationalité qui lui aavit été refusée en 2017, pour amendes non payées et parce qu’il résidait à Marrakech… 

Gims affirme qu’il participe au rayonnement de la langue française 

Certes, Gims est très connu à l’étranger. “Je suis un drapeau français à moi tout seul. Quand je voyage, je me présente comme un artiste français. Pas congolais. Des élèves américains apprennent le français en étudiant mes chansons” affirme-t-il. Sur CNews, Gérard Leclerc a rappellé le cas de Picasso, à qui on avait refusé la nationalité en 1965. Sommes-nous alors en France en train de rater un nouveau Mozart ? Pour la gimsologue Lydia Guirous, “il faut être frappé d’une perte auditive importante ou être un ado au jugement altéré par les hormones galopantes pour supporter ses beuglements métalliques”. N’appartenant à aucune de ces catégories, nous ne nous prononcerons pas.

À lire aussi, Benoît Rayski: Le rappeur Gims ne veut pas qu’on lui souhaite bonne année!

Gims regrette d’avoir proféré des âneries, c’est tant mieux. Tous tous ses jeunes fans entendront parler de l’article 21-24 du Code civil : “Nul ne peut être naturalisé s’il ne justifie de son assimilation à la communauté française.” Peut-être comprendront-ils aussi qu’être français est une chose désirable qui mérite qu’on fasse attention à ce qu’on dit. Ainsi, Gims aura-t-il la satisfaction d’être utile à son pays d’accueil. Il se déclare très patient, peut-être finira-t-il un jour par mériter ce passeport dont certains détenteurs font si peu de cas?


Cette chronique a initialement été diffusée sur Sud Radio

Retrouvez la chronique d’Elisabeth Lévy chaque matin à 8h10 dans la matinale.


Previous article De l’argot des faubourgs au sabir des banlieues
Next article Gaspard Koenig, un président simple?

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération