Le ministre de l’Intérieur a eu des mots très durs après une opération d’agit prop du groupuscule identitaire. Est-ce pour échapper aux attaques du maire écolo de Colombes et aux accusations d’avoir rejoint la « fachosphère » ?


« Des attaques indignes […] une condamnation unanime et sans aucune ambiguïté », a tonné notre premier ministre Jean Castex. De quoi peut-il s’agir ? Des légionnaires poignardés par des « jeunes » à Montpellier ? De l’homme blessé à coups de tessons par un groupe d’individus à Rennes ?  Du livreur blessé par un coup de couteau à Nantes ?

Vous n’y êtes pas du tout : il s’agit d’une banderole « Aidez les Français pas les Africains », déployée par quatre mauvais garçons du groupuscule Génération identitaire, devant la permanence de la députée LREM Sira Sylla de Grand-Quevilly (Normandie).

L’élue s’est donné pour noble tâche de faire baisser les taxes appliquées lors des transferts d’argent de la France vers l’Afrique par Western Union ou Moneygram. Lors d’un entretien au Parisien début juillet, elle a rappelé que ces frais, actuellement fixés à 9% ou 10%, sont « très loin des 3% qui sont l’objectif souhaité par le FMI au titre du développement durable ».

Une députée française très fière d’œuvrer pour l’Afrique

Sur une photo tirée du réseau Twitter, on voit également une pancarte avec un portrait de la députée, pas trop à son avantage il est vrai, où il est écrit « pensez à nos emplois, pas à la diaspora ! » Est-ce ce maudit dessin qui a fait bondir Gérald Darmanin pour « condamner avec la plus grande fermeté les comportements ignobles dont a été victime » Sira Sylla ? Ou est-ce l’autre pancarte, où il est écrit « pour aider l’Afrique : moins de défiscalisation plus de remigration » ?

A lire aussi: Thaïs (Génération identitaire): « Nous avons piraté l’attention médiatique »

Ce qui est sûr, c’est que « l’idéologie haineuse de ces groupes extrémistes », selon l’expression de notre ministre de l’Intérieur, n’a en rien sapé le moral de la fière Normande qui s’est dit sur son compte Twitter être « plus déterminée que jamais ». Et pour cause, il y a un an, l’audacieuse députée déclarait carrément au Monde que « si l’Afrique meurt c’est l’Europe et le monde qui meurrent ».

Glissement sur le terrain lexical

Faut-il en déduire que les longues files d’Africains à Western Union envoyant une partie de leur paie « au bled » vont sauver le continent noir ? Laissons le soin à d’habiles économistes de nous éclairer sur le sujet. En revanche, face au ridicule épithète « ignobles » dont ont été affublés les quatre lanceurs d’alerte droitards, rendons grâce à ces derniers d’apporter un peu de piment au débat sur d’importantes questions.

Gérald Darmanin a-t-il joué les gros bras avec les forbans de Génération Identitaire dans le but de se faire pardonner son glissement de terrain lexical de vendredi dernier ? On aimerait que notre jeune ministre réserve ses démonstrations de force aux vrais acteurs de l’« ensauvagement de la société ». Avoir utilisé ce terme lui vaut les fines analyses habituelles de la part des curés de gauche. Un journaliste et écrivain dénommé René Naba a estimé auprès du Parisien que « Darmanin a pour mission de draguer les voix de l’extrême droite », tandis que l’impayable Aurélien Taché a dénoncé une « concession majeure faite à l’extrême droite ».

Le maire EELC de Colombes Patrick Chaimovitch (photo Twitter) estime que les policiers français traquent les clandestins et migrants s«avec le même zèle» que ceux de l’époque de Vichy.
Le maire EELV de Colombes Patrick Chaimovitch (photo Twitter) estime que les policiers français traquent les clandestins et migrants «avec le même zèle» que ceux de l’époque de Vichy…

Pauvre Darmanin, décidément débordé ! Pour couronner le tout, il est désormais accusé par le nouveau maire écolo de Colombes de « traquer les migrants » avec le même zèle que Vichy « mettant en œuvre la rafle du Vel d’Hiv »…

Lire la suite