Selon Drieu Godefridi, auteur belge, notamment de La Révolution Trump aux éditions Texquis, Trump gagnera les élections présidentielles américaines du 4 novembre prochain. Entretien avec un pro-Trump convaincu, toujours persuadé que son cheval de course préféré va rempiler pour un nouveau mandat, quand plus grand monde n’y croit.


 

Aurore Van Opstal. Nous sommes à J-7 des présidentielles américaines, quel est votre pronostic ?

Drieu Godefridi. Les indicateurs objectifs me paraissent pointer la plupart vers une réélection de Trump ; parmi lesquels : le nombre de nouveaux votants Républicains, la proportion Républicains/Démocrates nouvellement affiliés dans les États-clefs, l’enthousiasme indéniable de ces foules immenses qui se déplacent aux meetings de Trump quand Biden peine à rassembler 50 personnes, les calamités innombrables qui s’abattent sur le malheureux Biden… En dehors des sondages “nationaux” — qui ne veulent rien dire dans une élection qui se joue par États — je ne vois rien de signifiant qui pointe dans le sens de Biden.

Drieu Godefridi, auteur de "La Révolution Trump" aux éditions Texquis.
Drieu Godefridi, auteur de « La Révolution Trump » aux éditions Texquis.

Biden est un homme en fin de course, dont les déclarations aberrantes se multiplient

L’historien Allan Lichtman prévoit une défaite de Trump. Ses prédictions politiques sont exactes depuis 1984. Il se base sur son modèle en 13 clés, qui prend en compte plusieurs facteurs, dont l’économie, le climat social, le mandat, les scandales ou encore le charisme de candidat. Quelle est votre réaction à cette prévision de l’oracle Lichtman ?

La première question à se poser quand un expert sort une étude-maison est : quel est le degré de subjectivité des critères mis en œuvre ? Le “climat social”, les “scandales”, le “charisme” me semblent des critères peu quantifiables, donc arbitraires. De plus, donnerait-on l’avantage, en prime face, à Biden, sur ces trois critères ? Cela me paraît téméraire. Les Madame Soleil qui ne se trompent jamais m’évoquent immanquablement les sondages qui donnaient Mme Clinton gagnante à 95% la veille de l’élection en 2016.

Biden a-t-il fait une bonne campagne ?

Biden n’a pas fait campagne. Il a décidé de rester chez lui, dans son sous-sol. Cela me semble résulter à la fois d’une nécessité physi

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite