Home Édition Abonné Jeu, set et vax


Jeu, set et vax

Lettre à Novak Djokovic

Jeu, set et vax
Malbourne, 16 janvier 2022 © Tania LEE / AFP

Non vacciné contre le Covid-19, le numéro un mondial serbe a été expulsé d’Australie dimanche 16 janvier, à la veille du début du Grand Chelem, dont il est tenant du titre.


Cher Novak Djokovic,

Tu as été à l’origine de la première grosse polémique internationale en te présentant non-vacciné le 5 janvier à Melbourne pour participer à l’Open d’Australie qui commence ce lundi 17, et qui va commencer sans toi. Tu t’es dit : « Je suis numéro 1 du tennis mondial, je ne vais pas me laisser ennuyer par un pays où l’on ne trouve que des kangourous et des canicules qui dépassent les 50°. »

Mais voilà, rien ne s’est passé comme prévu. On t’a expliqué que ça n’allait pas être possible, comme des videurs l’expliquent à l’entrée d’une boite à des clients qui la ramènent un peu trop. Tu as très mal pris la chose. Heureusement que l’Australie et la Serbie n’ont pas de frontières communes, on était à la limite d’une situation russo-ukrainienne. 

L’idole des antivax

Au passage, tu es devenu l’idole des antivax, martyr confronté à un pays qui a pratiqué un confinement drastique et qui estime que même un champion comme toi n’échappe pas à la règle commune. Et te voilà en centre de rétention, malgré ton bataillon d’avocats. Tu as cru avoir gagné le truc le 10 janvier quand un juge a bloqué ton expulsion mais le dimanche 16, les trois juges de la cour fédérale t’ont indiqué définitivement la porte de sortie. Même l’ATP qui regrette « cette perte pour le tennis » a bien été obligée d’admettre que «les décisions de justice concernant des questions de santé publique doivent être respectées.»

Jeu, set et vax… Vois-tu, il est juste et bon que tu comprennes que courir vite avec une raquette en gagnant par mois la masse salariale annuelle de tout le personnel d’une bonne dizaine de CHU, ne fait pas de toi quelqu’un d’une essence supérieure. Il est juste et bon que tu comprennes qu’un pays qui a des règles d’entrée sur son territoire n’a pas à transiger, même pour une star comme toi qui n’a par ailleurs jamais cessé de faire connaître tes positions sur la question du Covid et qui est connu comme adepte de divers gourous indiens ou japonais qui parlent de « méditation dynamique » ou de « tunnels énergétiques. »

Calembredaines new-age

Tu n’es pas, Novak, loin de là, le seul à t’exprimer hors de ton domaine de compétence, mais tu le fais comme un certain nombre de sportifs de haut niveau, d’artistes ou même de prix Nobel (ce pauvre Luc Montagnier devenu complotiste sur le tard) en excipant d’une légitimité que tu n’as pas.  Tu comprends, battre Nadal en trois set ne rend pas particulièrement compétent sur le vaccin, tes calembredaines new-age ne sont pas paroles d’évangile, et tout ton pognon ne changera rien à l’affaire. Tu as trouvé en face de toi, pas de chance, c’est de plus en plus rare, un Etat de droit décidé à le faire respecter, son droit.

Une dernière remarque, camarade: tu as une circonstance atténuante. Tu n’as pas eu la chance d’être élevé dans la Yougoslavie de Tito où tu aurais rencontré de gentils instituteurs marxistes-autogestionnaires qui t’auraient enseigné les sciences et tout ce qu’elles apportent d’émancipation à l’homme.

Allez, va soigner ton orgueil. Il a un gros tennis-elbow.

Et permets-moi, en matière de personnalités traquées par le nouvel ordre mondial de garder ma compassion pour, par exemple, Julian Assange…


Previous article Qu’est-ce que les Américains blancs doivent aux noirs?
Next article Les jeux dangereux d’Elisabeth Moreno
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération