Vous vivez en appartement? Vous n’avez pas d’enfants à garder? Pas de voiture à nettoyer? Vous êtes en plus célibataire et n’avez personne à qui parler? Pas de panique. Plutôt que de tourner en rond en écoutant en boucle France Info ou BFM TV, Alexis Brunet vous donne dix conseils pour mettre à profit votre confinement sans sombrer dans l’angoisse.


Faire le ménage. On ne le répétera jamais assez : on ne doit pas vivre dans la saleté. Grâce au Covid-19, faites de votre logis un havre de propreté. C’est marqué sur la bouteille, « l’eau de Javel tue 100 % des microbes et des bactéries ». En ces temps de guerre, au diable les écolos!

Appeler vos proches. À l’ère des réseaux sociaux, nous nous éloignons les uns des autres. Désormais, vous avez l’occasion de renouer avec des personnes qui vous sont chères. Vous avez bien un ancien camarade de collège, une tante ou un parrain à qui vous n’avez parlé depuis des années. Au lieu de toujours remettre le moment propice à plus tard en prétextant ne pas avoir le temps, prenez votre téléphone et parlez-leur de vive voix.

Lire les livres que vous n’avez jamais eu le temps de finir. Maintenant que vous avez tout votre temps, pourquoi ne pas lire l’intégrale d’À la recherche du temps perdu de Proust ? Il y aurait aussi Cent ans de solitude (Garcia Marquez), La Peste (Camus) à relire, voire La Divine comédie (Dante).

Regarder des films. C’est le moment de renouer avec le cinéma d’antan. La Dolce Vita vous rappellera le Rome mondain, bien avant que la capitale italienne ne succombe aux joies du chacun chez soi. Pour ceux qui ont besoin de rire ces jours-ci, un bon vieux Louis de Funès comme Faites sauter la banque vous donnera du baume au cœur. Et pourquoi ne pas ouvrir le coffret DVD d’Eric Rohmer qu’on vous a offert il y a dix ans?

Faire la cuisine. Pas besoin de s’aventurer à faire la queue au supermarché, ni d’être un Paul Bocuse dans l’âme. Ouvrez votre placard, vous y trouverez certainement de vieux pots qui ne demandent qu’à être mis à contribution : thym séché, épices à couscous, gingembre moulu, arôme Maggi, mélange de champignons séchés. Grâce au Covid-19, expérimentez, jouez avec les saveurs, inventez et régalez-vous.

Faire de l’exercice. Comment rester en bonne forme quand on ne peut même plus mettre le nez dehors ? Pour ceux qui n’ont ni vélo d’appartement, ni barres à tractions, ni corde à sauter, étirez-vous, musclez vos jambes, vos abdominaux ou vos fessiers. Au bout de deux semaines à la maison, vous serez plus sexy que jamais!

S’aérer. Armez-vous de gants pour toucher les poignées de portes de votre immeuble, gardez les distances de sécurité avec tout le monde, retenez votre respiration quand vous croisez quelqu’un et évitez les postillons. Au retour de votre périple, n’oubliez pas de désinfecter vos gants et lavez-vous abondamment les mains.

Apprendre une nouvelle langue. Pas besoin de risquer la contamination chez un professeur porteur du virus, la méthode Assimil vous propose une initiation correcte en quinze jours. En dépoussiérant votre bibliothèque, vous pourriez y retrouver, comme moi, Le Chinois sans peine ou l’Assimil persan ! Vous pouvez même toujours réviser votre anglais ou votre espagnol avec l’application Duolingo.

Bricoler. Depuis quelques jours, un de mes voisins s’adonne aux joies du marteau. Plutôt que d’aller lui chercher des noises, pourquoi ne pas se prendre au même jeu ? Nous avons tous une boîte à bricolage. Créez des cadres photos, des étagères avec des boites à chaussures, des dessous de table, voire des paires des pantoufles, c’est le moment de se lancer!

Faire de la peinture.  Vous vous sentez l’âme d’un Degas, d’un Turner ou d’un Delacroix? Pourquoi ne pas profiter de cette période de confinement pour transformer votre logis en atelier? Vous avez bien une boîte de gouache qui traîne. Sinon, pourquoi ne pas vous lancer dans le dessin? Un simple crayon suffit.

Cette liste est loin d’être exhaustive. Vous pouvez également vous lancer dans le tricot, faire dégivrer votre frigo, purger vos radiateurs, faire de la méditation transcendantale ou reprendre l’écriture du roman de votre vie. Sur ce, je vous laisse, il faut que j’aille désinfecter mes poignées de porte!

>>> C’est le moment ! Aujourd’hui, vous avez le temps. Dites-nous ci-dessous comment vous comptez occuper vos journées de confinement en rejoignant les commentaires Causeur <<<






Lire la suite