Photo : Hannah

Dans L’Antisémitisme partout (La Fabrique, 2011), le philosophe Alain Badiou et l’éditeur Éric Hazan nous exhortent à résister au chantage à l’antisémitisme émanant de nouveaux « inquisiteurs ». C’est une saine initiative : il est urgent de dénoncer l’instrumentalisation politique de l’antisémitisme, qui ne peut que donner lieu à une banalisation de la Shoah et à une perversion de la mémoire et de l’histoire de la judéophobie en Europe et au-delà. Hélas, les auteurs de ce pamphlet, dont nous devons louer l’intention, se laissent prendre à leur propre piège. En effet, si l’on veut avertir contre le chantage à l’antisémitisme, il est préférable de n’y pas recourir soi-même. Il est regrettable que cet opuscule tombe dans le travers qu’il dénonce. Examinons comment procèdent nos contre-inquisiteurs.

Lire la suite