Quantcast
Home Politique Caron, le génie au pouvoir!


Caron, le génie au pouvoir!

Aymeric Caron se présente aux législatives avec la "France insoumise"

Caron, le génie au pouvoir!
Aymeric Caron en 2018 © XAVIER VILA / SIPA Numéro de reportage : 00866161_000020

Les électeurs parisiens du 18e auront-ils un quotient intellectuel assez élevé pour reconnaitre ce crack de la politique qui se propose à la députation ?


La nouvelle est tombée ce mardi : Aymeric Caron, ex-chroniqueur de Laurent Ruquier et militant antispéciste, se présentera aux législatives dans la dix-huitième circonscription de la capitale sous la bannière de la Nouvelle union populaire, «pour défendre une écologie de rupture».

Il promet que le « permis de voter » n’est plus à l’ordre du jour… pour le moment

Un choix audacieux de la part de Jean-Luc Mélenchon et ses alliés, alors que quelques moustiques se seront déjà introduits dans les chaumières pendant ce scrutin du mois de juin, faisant enrager déjà les premières victimes des piqûres estivales. En effet, on se souvient tous de la sortie choc, en 2019, du polémiste sur ces mamans insectes à la recherche de sang pour leurs nourrissons.

A lire aussi: Mélenchon, la revanche à n’importe quel prix

En exhumant le net, d’autres petits malins ont retrouvé une archive moins connue mais tout aussi intéressante. Dans l’émission « C à vous » (France 5), en novembre 2017, le journaliste proposait la création d’un permis de voter comme il existe un permis de conduire ; permis de voter grâce auquel « on s’assure que les connaissances liées à l’enjeu du moment sont bien maîtrisées » et grâce à un questionnaire à choix multiple.

Ainsi, c’est la société qui déciderait qui est assez cultivé et responsable pour pouvoir aller voter, comme « elle décide déjà qui peut être médecin, ou avocat » ; la société a « créé des instances avec des sages, les plus avisées des personnes de chacun de ses domaines, pour ensuite donner des diplômes aux uns et aux autres ; de la même manière, c’est la société qui décide qui peut conduire une voiture ». Même la présentatrice Anne-Élisabeth Lemoine a failli sursauter ce jour-là !

Raël, un précurseur

On sait que le suffrage capacitaire, limitant le droit de vote aux détenteurs de certains titres et diplômes, a été combiné au suffrage censitaire sous la Monarchie de Juillet. La proposition de Caron rappellera la phrase de François Guizot, premier ministre du roi des Français Louis-Philippe : « Instruisez-vous ! Enrichissez-vous par le travail et l’épargne et vous deviendrez électeurs ! ».

L’idée de limiter le vote et l’éligibilité aux détenteurs d’un quotient intellectuel suffisamment élevé a également été proposée par un certain Claude Vorilhon, dans un ouvrage intitulé Géniocratie (humblement sous-titré Le génie au pouvoir), en 1977, quelques années avant que l’auteur se fasse mieux connaître sous le nom de Raël. En 1871, le baron Léon de Jouvenel avait déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi en faveur du vote familial, qui accordait au père de famille une voix de plus par nombre d’enfants obtenu, histoire de favoriser les hobereaux de province et les détenteurs de manoirs à poivrière. Cette mesure, efficace pour contourner l’esprit de la démocratie égalitaire, risque toutefois de déplaire aux alliés écolos d’Aymeric Caron, qui pensent que faire des enfants n’est pas très bon pour la planète.

A lire aussi: Lewis Hamilton, le pilote vegan et champion du monde de la tartufferie

C’est pas Le Gorafi ici !

Si nous étions, nous aussi, un site parodique comme Le Gorafi, on pourrait imaginer une brève ainsi intitulée : « Instigateur du permis de voter, Aymeric Caron rate l’examen ». On y lirait la déception du journaliste et surtout que, la prochaine fois, c’est la bonne, il cochera les bonnes cases et basculera dans la catégorie des gens responsables et cultivés. En attendant, il sera donc candidat d’un mouvement, la Nouvelle union populaire, qui propose l’organisation d’une Assemblée constituante afin de passer à la VIème République.

Attention: la proposition choc de l’ami des moustiques pourrait passer (sait-on jamais) sur un malentendu, au terme d’une longue nuit de débats parlementaires… Dans le doute, si vous habitez la dix-huitième circonscription et que vous voulez quand même que vos amis vraiment trop cons continuent à pouvoir voter, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

L'extinction de l'homme: LE PROJET FOU DES ANTISPÉCISTES

Price: 17,90 €

24 used & new available from 13,42 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Pologne, état de siège
Next article Affaire Didier Jodin: seuls les pires profs passent entre les gouttes…
Professeur démissionnaire de l'Education nationale

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération