Quantcast
Home Édition Abonné À Odessa, Catherine II menacée par le mariage pour tous


À Odessa, Catherine II menacée par le mariage pour tous

L'impératrice Catherine II remplacée par un acteur porno?

À Odessa, Catherine II menacée par le mariage pour tous
La statue de Catherine II et des fondateurs d'Odessa est au cœur d'une âpre bataille... © Wikimedia commons

Une pétition pour la destruction du monument dédié à Catherine II, à Odessa, a atterri sur la table du président Volodymyr Zelensky. Selon son auteur, qui réclame son remplacement par une statue de l’acteur porno américain Billy Herrington, ce nouveau mémorial sera le «signal clair» d’un soutien de l’Ukraine envers la communauté LGBT. En parallèle de cette demande, une autre pétition a été remise au dirigeant ukrainien pour la légalisation du mariage pour tous. Deux propositions qui ne font toutefois pas l’unanimité en Ukraine.


La statue de plain-pied de l’impératrice Catherine II trône fièrement dans le centre d’Odessa, capitale de l’oblast du même nom, située dans le sud de l’Ukraine. Entourée du vice-amiral de Ribas (1751-1800), de l’architecte François de Wollant (1752-1813), de Grigori Potemkine (1739-1791) et du prince Zoubov (1767-1822), elle est depuis le déclenchement de la guerre russo-ukrainienne, l’objet d’un vaste débat qui divise la population de cette ville reconnue pour ses plages et son architecture. Faut-il déboulonner cette statue, symbole de la puissance russe dans cette partie de l’Europe de l’Est ? Pour Aleksey Yuryevich Matveev, qui est un activiste politique, il ne fait aucun doute que la tsarine n’a pas sa place dans une Ukraine indépendante qui prétend entrer dans la communauté européenne.

A lire aussi, Gil Mihaely: La surprise du chef du Kremlin

Deux pétitions remises à Zelensky

Profitant de l’occasion, après avoir atteint le quorum obligatoire de 25000 signatures, il a remis deux pétitions au président Volodymyr Zelensky. La première préconise la destruction de la statue au nom de la « dé-russification » de l’Ukraine. « Le fait même d’ériger ce monument a été une terrible erreur, et chaque jour de son existence montre qu’Odessa se trouve toujours dans la zone d’influence culturelle russe » déplore Aleksey Yuryevich Matveev dans son texte. Le conflit avec le voisin russe a amené les Ukrainiens à repenser et à réévaluer l’histoire de l’existence et des relations entre les deux États. Une guerre culturelle qui n’est pas nouvelle et qui s’est intensifiée avec le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014 où Moscou s’est empressé de restaurer tous les monuments à la gloire des Romanov. Le quotidien en ligne « La vie d’Odessa » est parti à la rencontre des Ukrainiens afin de recueillir leurs témoignages sur cette demande de destruction, que d’autres pourraient comparer à la vague de wokisme qui frappe certains pays d’Europe de l’Ouest. Leurs réactions sont à l’image du pays, divisées. « Pétition très intéressante. Je pense que c’est mieux que Catherine II » dit l’une des personnes interrogées. « En ce qui concerne la pétition elle-même, c’est drôle mais pas illogique, elle ne sera certainement pas votée » affirme un autre quidam. « Je pense que c’est aussi stupide que possible » déplore une troisième personne. Ce n’est pas la première fois que la statue de Catherine II est l’objet de tensions. Déjà enlevée par les communistes en 1920, sa réinstallation en 2007 n’a pas été du goût des nationalistes ukrainiens qui ont vivement protesté et tenté vainement de perturber la cérémonie d’inauguration. 

Dans le but de développer le tourisme, Aleksey Yuryevich Matveev propose de remplacer la statue impériale par une représentation de l’acteur Billy Herrington, acteur porno gay américain, décédé en 2018 dans un accident de voiture. Selon l’activiste, « la figure de Billy Herrington reste une grande influence culturelle sur Internet et l’apparition d’un tel monument deviendra une attraction touristique très populaire » qui permettra à Odessa de renoncer « à son héritage infâme ». « Ce serait un signal clair que l’Ukraine soutient la communauté LGBT » ajoute également l’activiste qui n’a pas hésité à lier étrangement ce combat avec un autre qui lui est cher, celui de la reconnaissance du mariage pour tous présente dans une seconde pétition également remise au dirigeant ukrainien.

A lire aussi: La souris Mickey est devenue complètement folle

42% des Ukrainiens opposés au mariage homosexuel

Si les homosexuel(le)s bénéficient d’un régime de tolérance dans le pays, la Gay pride ne fait pas recette en Ukraine. Elle réunit chaque année, quand elle n’est pas interdite pour des raisons de sécurité, moins de 500 personnes. Dépénalisée depuis l’indépendance en 1991, les couples homosexuel(le)s ukrainiens peuvent adopter des enfants s’ils le souhaitent ou changer de sexe (uniquement à partir de 25 ans). Protégé contre les discriminations, les homosexuel(le)s de l’Ukraine ne peuvent cependant pas recourir à la GPA ni se marier sous quelle forme que ce soit. Une incongruité pour Viktor Pylypenko, qui estime également que cette pétition doit servir au président ukrainien pour légaliser le mariage homosexuel dans le pays. « Depuis 1991, 2014 et février 2022, nous avons été dans les rangs de tous les bataillons de volontaires, nous défendons la patrie de la menace de la tyrannie russe, de l’impérialisme qui souhaite nous emprisonner et dénie nos droits à la liberté d’exister » explique le patron de l’association des militaires ukrainiens LGBT au micro de la chaîne d’information ukrainienne 24TV. Pour autant, cette seconde pétition ne fait pas l’unanimité en Ukraine. Bien que l’image des homosexuel(le)s s’est largement améliorée en Ukraine, selon une récente étude parue en juin dernier sur le sujet, seuls 24% des Ukrainiens soutiennent l’idée du mariage pour tous contre 42% qui s’y opposent fermement.

Le gouvernement ukrainien a bien reconnu avoir reçu les deux pétitions et s’est contenté de déclarer qu’elles « étaient à l’étude ».


Previous article Perpignan: voulez-vous savoir pourquoi Younes «n’a pas pu serrer la gorge d’un policier»?
Next article La souris Mickey est devenue complètement folle
Journaliste , conférencier et historien.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération