Quantcast
Home Médias [Vos années Causeur] Italienne d’origine, Française d’adoption, lectrice et admiratrice de Causeur: un parcours sans faute


[Vos années Causeur] Italienne d’origine, Française d’adoption, lectrice et admiratrice de Causeur: un parcours sans faute

Nos lecteurs expriment leur amour pour leur magazine préféré

[Vos années Causeur] Italienne d’origine, Française d’adoption, lectrice et admiratrice de Causeur: un parcours sans faute
© Causeur

À l’occasion de notre numéro 100, Olga Olivi vous parle de ses années Causeur…


À vous, chers amis de Causeur, des remerciements pour m’avoir ouvert les yeux, amusée, énervée, intéressée et le plus souvent passionnée. Si je me suis abonnée, je l’avoue, c’est en raison de la belle personnalité de Madame Lévy que j’ai toujours admirée pour son franc-parler et sa parole juste et honnête. Je suis de nationalité italienne et définitivement francophile. Votre pays est celui du savoir, de la bonne gastronomie, du meilleur vin et des râleurs qui ne se laissent pas faire. C’est très important de ne pas être un mouton de Panurge. Ainsi, Causeur est, pour moi, un journal pour tous les Français et ceux qui s’intéressent à ce pays.

A lire aussi : Gastronomie: la botte secrète de l’Italie

Tous vos articles sont bien écrits, c’est aussi très important. J’ajouterais que vous êtes souvent des précurseurs et que vos idées arrivent avant celles des autres ! Rien ne vous échappe et le panel des articles prouve non seulement votre éclectisme mais aussi votre honnêteté journalistique. Je voulais encore vous remercier de m’avoir fait connaître tant de journalistes que je ne connaissais pas et que je lis parfois ailleurs, dans d’autres journaux et magazines.

Et pour finir j’espère que vous continuerez à écrire ce que vous pensez, à dénoncer les injustices, à relater et analyser les mouvements de foules, à commenter ou critiquer les œuvres littéraires et artistiques intéressantes (ou pas), à dire la vérité, qui, comme disait Musset, est essentielle…


Notre numéro 100 vous attend dans les kiosques


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article [Vos années Causeur] Causeur est le seul magazine lu par des non-voyants
Next article Une victoire sans joie
Lectrice, admiratrice d'Élisabeth Lévy et de Causeur, italienne et francophile

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération