Home Culture Ne pas tomber dans le « Panot »


Ne pas tomber dans le « Panot »

Quelle est la langue de la France si ce n’est le français ?

Ne pas tomber dans le « Panot »
Mathilde Panot, le 16/10/22 / PHOTO: Chang Martin/SIPA / 01091626_000034

Mathilde Panot, députée LFI, a affirmé dans un tweet que la France n’était rien d’autre que les mots qui constituent sa devise « Liberté, Égalité, Fraternité ». Quid (au moins) de sa langue et de sa culture ?


Mathilde Panot, qui est tout de même à la tête du groupe parlementaire de LFI, a trouvé le moyen de produire un tweet ahurissant : « La France n’est ni une langue, ni une religion, ni une couleur de peau, la France, c’est « liberté, égalité, fraternité »».

Le professeur de français et la citoyenne française que je suis a bondi de sa chaise, et s’en prendra pour le moment à la première affirmation : « La France n’est pas une langue ».

Comment une responsable politique censée représenter les Français peut-elle leur dénier leur langue ? Et comment est-il possible de séparer un pays de celle-ci ?

Pour commencer, j’invite Mathilde Panot à relire la Constitution qui inscrit le français comme langue de la France ! Puis, je lui demande de me dire quelle est la langue de la France si ce n’est le français ?

A lire aussi: Marc Fumaroli, la fête de l’esprit

J’entends d’ici la réponse : toutes les langues du monde qui se tiendraient la main… Comme c’est touchant, et comme ce baiser universel ressemble étrangement à la Pentecôte où il est dit que chacun parlant dans sa langue comprenait l’autre qui parlait dans la sienne… Sauf que pour ce faire, il faut que l’Esprit Saint descende sur nous. Mathilde Panot se voudrait-elle catholique et invoquerait-elle la grâce pour que sans langue commune l’on se comprenne quand même ?

Pratiquement, on voit à quel point sans langue commune il n’y a pas de vie sociale possible. Par ailleurs, comment peut-on mépriser à ce point la littérature française et son rapport souvent si étroit avec le politique ?

Et enfin, comment peut-on inciter si visiblement tout étranger arrivant en France « à ne pas apprendre le français ? »

Au fond de ce nihilisme qui traduit une telle détestation du pays que l’on représente, je ne vois qu’une raison vraiment valable : celle d’inciter ceux qui votent pour vous à ne rien comprendre à ce que vous dites.

Sans doute le meilleur moyen de recueillir leur suffrage ? Autrement…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article La hausse du prix de l’électricité en France
Next article L’enfer vert

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération