Home Société Bernard Rougier invite la République française à «ringardiser» les islamistes


Bernard Rougier invite la République française à «ringardiser» les islamistes

Des citoyens fuient les quartiers où la pression est trop forte

Bernard Rougier invite la République française à «ringardiser» les islamistes
Bernard Rougier Photo: Hannah Assouline

Dans un entretien au Figaro, le directeur du Centre des études arabes et orientales se montre peu optimiste.


Auteur du best-seller Les Territoires conquis de l’islamisme, Bernard Rougier a livré lundi au Figaro une interview assez peu réjouissante.

Évoquant des communes telles qu’Aubervilliers, Roubaix, Champigny ou Sevran, il y décrit un « écosystème salafiste » dont la mosquée, mais aussi le marché, la librairie islamique, la sandwicherie hallal ou même… le collège (!) constituent les principaux points de diffusion idéologique. Quant au club de foot, « la présence des non-musulmans n’ [y] est pas souhaitable » !

Un système qui, nous dit Rougier, « inculque un recodage religieux de la réalité sociale et institutionnelle et dénonce l’islamophobie présumée de la société française ». Il souligne aussi les collusions entre salafistes et « maires de gauche comme de droite » qui n’hésitent pas à confier des responsabilités municipales à des membres d’associations ouvertement antirépublicaines.

A lire aussi: « Stop à l’islamophobie »: une marche contre la liberté de penser

Sans oublier le soutien d’une partie de la gauche, de l’extrême-gauche et de l’impayable mouvance « décoloniale » ! Incontestablement, l’œuvre de rupture de la société entreprise par les salafistes ne manque pas de complices non-musulmans, y compris dans le monde universitaire où « l’islamo-gauchisme est très puissant ». Face à ce constat, Bernard Rougier préconise d’une part un volet répressif (sanctions accrues contre les propos antirépublicains, renforcement du renseignement territorial) et d’autre part un volet préventif, avec « de nouvelles formes de sociabilité » et « l’encouragement de discours pour ringardiser les islamistes ».

A lire aussi: Marcel Gauchet: «Sur la laïcité, les élites macroniennes ont un double langage»

Mais comment développer la sociabilité et la mixité dans des quartiers dont, déjà, certains habitants « déménagent pour échapper à la pression islamiste » ?

Comment tenir un discours anti-salafiste – fût-ce sous forme de sketches humoristiques ou de caricatures – quand la Justice est si prompte à y voir « racisme » ou « incitation à la haine » ? Difficile…

Mais ce n’est qu’en répondant à ces questions que nous pourrons éviter ce « séparatisme » récemment découvert par M. Macron.

Les territoires conquis de l'islamisme

Price: 23,00 €

12 used & new available from 18,00 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Charles Enderlin est resté bloqué au carrefour de Netzarim
Next article Houria Bouteldja multiplie les interventions outre-Atlantique

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération