Quantcast
Home Économie La liberté ou Levi’s


La liberté ou Levi’s

Une morale à un million de dollars

La liberté ou Levi’s
Jennifer Sey D.R.

L’entreprise s’est tellement wokisée, que l’ex-future PDG, mère de deux enfants noirs, a été enjointe de s’excuser de son « racisme »


Jennifer Sey, championne de gymnastique dans les années 1985-86 [1], en a autant dans la tête que dans les jambes. La preuve, elle a failli devenir la première femme PDG de Levi’s. Et elle en a encore plus dans le buffet : elle a refusé une rupture conventionnelle à un million de dollars pour garder sa liberté de parole ou, comme elle le formule, « parce qu’après toutes ces années, l’entreprise que j’aime a perdu de vue {ses} valeurs. [2]»

Lesdites valeurs, vérité et bon sens de leurs prénoms, ne valent plus rien à la Bourse du wokisme, mais sont toujours cotées au 25ème marché, celui de la libre pensée. 

Pendant la pandémie de Covid, alors que les écoles fermaient, Sey a estimé que les coûts sociaux dépassaient largement les bénéfices sanitaires, surtout pour « les enfants défavorisés des écoles publiques, qui ont le plus besoin de la sécurité et de la routine de l’école. » Elle a milité dans les médias et les réseaux sociaux pour la réouverture des écoles de Californie. Son point de vue original lui a valu un procès en sorcellerie : il n’est pas bon de suivre une autre route que celle des braves gens, pas plus chez Levi’s qu’au « village sans prétention » de Brassens. « On m’a traitée de raciste (une accusation étrange étant donné que j’ai deux fils noirs), d’eugéniste et de conspirationniste QAnon. »

A lire ensuite, Jeremy Stubbs: Enquête sur le lobby trans: l’argent n’a pas de sexe

La gymnaste est têtue, c’est là son moindre défaut 

Au fil du temps, elle a retweeté une étude montrant une corrélation entre l’obésité et les problèmes de santé : on l’a accusée de grossophobie. Elle a tweeté son opposition au remplacement de la Fête des mères par celle des « personnes qui accouchent » au motif que cela excluait les belles-mères et les mères adoptives : on l’a traitée de transphobe. Le pompon, c’est quand elle a été accusée de racisme au motif que son souhait de rouvrir les écoles de San Francisco montrait son indifférence à la mort d’enfants noirs et bruns, nombreux dans ces établissements… dont ses propres enfants (les noirs et les blancs) faisaient partie ! 

La responsable Diversité/Équité/Inclusion de l’entreprise, considérant la logique comme un défaut aussi grave que le bon sens, a exigé que Sey fasse une « tournée d’excuses » auprès de « la communauté noire de Levi’s », pour se faire pardonner d’être « une alliée imparfaite »

Elle a refusé. Comme elle a refusé une indemnité de départ d’un million de dollars, pour ne pas signer l’accord de non-divulgation sur les raisons de son éviction. 

A lire aussi: Causeur: Mélenchon, piège à cons!

C’est ainsi qu’elle a pu raconter son histoire sur Common Sense (Bon sens), le site fondé par Bari Weiss, une journaliste du New York Times, qui en a démissionné parce que la vérité n’y était « pas un processus de découverte collective, mais une orthodoxie déjà connue d’une poignée d’élus éclairés, dont le travail consiste à informer tous les autres. [3]»

La seule différence entre le New York Times et Le Monde, c’est que l’Américain ne se prend pas pour la planète entière.


[1] Sept fois membre de l’équipe nationale féminine des Etats-Unis, championne nationale féminine All-Around en 1986

[2] https://bariweiss.substack.com/p/yesterday-i-was-levis-brand-president?s=r

[3] https://www.bariweiss.com/resignation-letter


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Je suis un vieux con… et j’ai perdu la guerre
Next article Guerre en Ukraine: qui va lâcher le premier?
essayiste, conférencière, traductrice, auteur de plus de 30 ouvrages, dont plusieurs sur les conflits du Moyen-Orient

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération