Bipèdes et habillés en noir et blanc comme s’ils travaillaient dans une tour de la Défense… pas besoin d’être accro à la chaîne National Geographic pour pressentir que les manchots ont quelque chose d’humain. Grâce aux chercheurs de l’université de Washington, on apprend que cette ressemblance va si loin qu’elle en est presque inquiétante : comme chez les humains, les jeunes adultes manchots tardent de plus en plus à prendre leur autonomie.

Selon l’étude publiée le 13 mars dans The Wilson Journal of Ornithology, une équipe de scientifiques a observé que, contrairement à leurs cousins de l’Antarctique, les pingouins des Galápagos, même déjà couverts de plumes – ce qui signifie pour cette espèce l’âge de l’indépendance –, de

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Avril 2017 - #45

Article extrait du Magazine Causeur