Accueil Édition Abonné Le mois d’août amer de Gilles-William Goldnadel

Le mois d’août amer de Gilles-William Goldnadel

Enzo, nouvelle direction du JDD, viol de Cherbourg, Médine: les autorités d'occultation ne prennent pas de vacances


Le mois d’août amer de Gilles-William Goldnadel
Gilles-William Goldnadel © Hannah Assouline

Notre ami Goldnadel, avocat et essayiste, pourfend cette gauche médiatico-politique selon laquelle on est trop pâle pour être victime et trop bronzé pour être coupable. Quant à l’hystérie qui a entouré la nomination de Geoffroy Lejeune au JDD et l’invitation mielleuse de Médine chez EELV, elles lui laissent un mauvais goût dans la bouche…


Rassemblement des députés de la Nupes en soutien à la rédaction du JDD en grève, Paris, 19 juillet 2023.  © JEANNE ACCORSINI/SIPA

Je sais que j’ai tort. Je devrais m’en ficher et pour mieux dire m’en foutre. Mais j’ai un mauvais goût d’août amer au fond de la bouche. Il semblerait qu’il n’y ait rien à faire. Nos idées ont gagné mais rien n’a changé. Une grande partie des Français ignorent qui est Enzo. Ce jeune de 15 ans a été tué à la fin de juillet, rien que pour un méchant regard. Tué par deux voyous dont il n’est même pas la peine que j’écrive qui ils sont. Car s’ils ne l’étaient pas, on connaîtrait Enzo. Mais ni Le Monde ni France Inter n’ont parlé d’Enzo en raison de cet accord tacite et non écrit qui unit la presse convenue, je veux dire d’extrême gauche. Qu’elle soit privée, qu’elle soit publique. Les autorités d’occultation n’ont pas pris de vacances.

Mais il y a une potion aoûtienne plus amère encore : un mauvais clou chasse l’autre. Je me suis aperçu que j’avais oublié le pauvre Enzo quand je me suis préoccupé d’un autre crime occulté. Ce viol atroce d’une jeune femme à Cherbourg : son violeur lui a enfoncé dans le vagin un balai de 75 centimètres qui lui a perforé les viscères. Ensuite, il l’a torturée. À l’heure où j’écris ces lignes, elle est toujours dans le coma. Mais les féministes très progressistes, qui s’enflamment pour un geste inapproprié (même quand il est contesté par le mufle présumé), n’ont pas dit un mot sur ce crime d’exception. Aubry, l’Insoumise, a préféré twitter une vidéo sur les micros du Parlement européen qui ne seraient pas adaptés aux tenues des femmes (en réalité, si on comprend bien, c’est le nom, micro-cravate, et non la chose, qui est une offense aux femmes). J’allais oublier de vous dire, incidemment, que le bourreau récidiviste s’appelait Oumar N.

A lire aussi, Elisabeth Lévy : A gauche, la défaite en chantant

Deux autres événementsn’auront rien fait pour me conférer l’auguste sérénité. Le premier concerne la croisade médiatique contre le JDD en général et Geoffroy Lejeune en particulier. Passe encore que Libération et Le Monde y participent. De la part de deux croisés de l’extrême gauche, c’est de sainte guerre. Mais que l’odieux visuel de sévices publics consacre des dizaines de reportages unilatéralement venimeux à trouver scandaleux qu’un journaliste d’« extrême droite » puisse rejoindre un titre respectable, quand on sait que le patron de sa matinale vient tout gauche de Libération, provoque chez moi une poussée d’urticaire aggravée par la chaleur ambiante.

Enfin, j’ai gardé le pire pour la fin : l’invitation de l’antisémite et homophobe Médine par la Rance Insoumise et EELV. Passe pour les Insoumis  qui assument depuis longtemps leur soumission à l’islamisme et à ses petits péchés mignons. Mais la justification de Marine Tondelier n’est pas piquée des hannetons menacés par la pollution. Il faudrait entendre l’auteur homophobe d’une déclaration antisémite (ou le contraire), dialoguer avec lui… parce qu’il est racisé. Dame Tondelier, pas genrée pour deux sous, est le Monsieur Jourdain du racisme bobo.

Pour tenter d’adoucir mon amertume estivale, je veux croire que l’extrême gauche, qui avait fait fond sur l’antiracisme vétilleux, a achevé de se déconsidérer lors de ses universités d’été.

Malgré le privilège rouge, malgré le privilège racisé, viendra l’automne pour les faiseurs de haine.

MANUEL DE RÉSISTANCE AU FASCISME D'EXTRÊME-GAUCHE

Price: 10,00 €

17 used & new available from 10,00 €

Septembre 2023 – Causeur #115

Article extrait du Magazine Causeur




Article précédent Et si j’avais eu tort pour le Syndicat de la magistrature?
Article suivant Le gâteux, le pas gâté et le raté

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération