Près de la porte des Lions à Jérusalem, j’ai rencontré un fantôme qui s’est confié à moi, simple touriste. Voici ce qu’il m’a déclaré :

Ah, ces histoires de Jérusalem biblique…

Le scandale éclate enfin: contre toute évidence des Juifs et parmi eux nombre d’Israéliens osent affirmer leurs droits historiques sur les restes du second temple à Jérusalem. Ils  ont même le culot de vouloir s’attribuer l’héritage du tombeau  des Patriarches à Hébron au prétexte que la grotte de Makpéla fut acquise par Abraham en personne pour la modique somme de quatre cents sicles d’argent dans le but d’enterrer « son mort » (Sarah).

Il est bien évident que toutes ces histoires qu’on peut lire dans la Bible, dans une langue inventée de toute pièce pour les circonstances, l’hébreu, ne valent pas tripette.

Adam et Eve, premier couple d’islam

La preuve irréfutable que ce ne sont que des fantaisies destinées à voler aux  musulmans ce qui leur appartient depuis toujours, c’est bien qu’Adam et Eve furent le premier couple d’islam. Ce qui vaut évidemment pour toute leur descendance, d’Abraham à Moïse jusqu’à tous ces apostats qui peuplent encore le monde d’aujourd’hui.

Aussi est-il absolument scandaleux que ces traîtres à l’islam aient érigé des portiques de détection1, comme dans les aéroports, sur l’esplanade d’Al-Aqsa au prétexte d’arrêter nos fidèles parmi les fidèles porteurs de moukhalah dans le but d’occire les mécréants. Et plus scandaleux encore, que cette mesure ait été prise après le trépas le 14 juillet de deux policiers à la solde du soi-disant État d’Israël, ce «chien enragé de la religion »2.

Bonne et loyale dhimmitude

Aussi pleurons-nous la mort des deux martyrs lâchement abattus après leur acte de bravoure  sur l’Esplanade des mosquées par cette même police. Rien ne séchera nos pleurs, pas même la juste compensation financière qui sera versée à leurs familles grâce aux subsides de l’Union européenne 3, entre autres, en bonne et loyale dhimmitude. Quoique puisse faire Israël, portiques, caméras, livraisons de vivres, compensations financières, soins médicaux, rien n’y fera jusqu’à la disparition de ces maudits.

Piste d’atterrissage de la jument de Mahomet

La Palestine doit rester humaine4, raison pour laquelle nous saluons bien bas le martyr qui mit fin avec son couteau aux jours de trois colons qui fêtaient shabbat en famille à Halamish. Le Hamas saluant cette attaque héroïque lie bien cette dernière avec « les attaques d’Israël sur les droits de notre peuple à Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa ».

Nous ne tolérons pas que ce point d’atterrissage d’Al-Bourak à Jerusalem, la jument ailée du Prophète, soit traité comme un vulgaire aéroport.

Lire la suite